DRAMeXchange, une division de TrendForce, ne cesse de nous répéter que les prix de la NAND baissent et qu'ils vont continuer à le faire pendant un certain temps. À force de le répéter, il faut bien que ça se réalise. On ne sait pas non plus s'ils le font pour nous ou bien pour rappeler une fois de plus à la clientèle des producteurs de NAND que c'est le moment opportun pour renégocier leurs contrats et fourrer plus de NAND que jamais dans leurs produits ! Vous vous en doutez, la baisse des prix de la NAND encouragera inévitablement les constructeurs à faire évoluer d'un cran les spécifications de leurs produits, tels que les smartphones dont les futurs modèles hauts de gammes ne manqueront pas d'afficher plus fréquemment des capacités de stockage de 256 et 512 Go, tandis que les quantités de 64 et 128Go devraient (enfin) se répandre sur le milieu du tableau.

 L’inconvénient, la baisse des prix de la NAND ne se ressentira donc pas vraiment sur le ticket final du téléphone, bien que l'on profitera tout de même de capacités supérieures. Autant de données en plus à perdre concentrées dans un objet si petit et fragile, l'occasion parfaite pour se souvenir de l'importance d'un backup sur un disque secondaire ou dans les nuages ! Et sinon, la chute des prix des SSD devrait aussi permettre de répandre encore davantage leur usage, autant par les achats individuels que par leur multiplication au sein des laptops et autres notebooks dont trop nombreux sont encore ceux à faire usage d'un simple disque dur (parfois uniquement 5400 trs/min !) pour le système d'exploitation. 

 

Les prix moyens de la NAND 3D devraient ainsi baisser approximativement de 10% une première fois au cours du 3ème trimestre de l'année, et une seconde fois toujours de 10% lors du 4ème trimestre. Les causes sont toujours les mêmes mises en avant : la demande est faible (comprendre, moins forte que prévue) et les débits de productions de NAND 3D 64 et 72 couches ne cessent encore d'augmenter chez les producteurs de mémoire. Un autre effet secondaire d'investissements majeurs, des agrandissements des lignes de productions existantes ainsi que des ouvertures prochainement de nouvelles usines comme celle de Toshiba en 2019 au Japon. L'offre étant ainsi devenue constamment relativement supérieure à la demande, les prix peuvent donc piquer du nez en douceur.

Par ailleurs, grâce à ses jumelles serties de boules de cristal à la place des lentilles, DRAMeXchange voit cette tendance se poursuivre tout le long de la première moitié de 2019. Bon, ce n'est pas le mot de la fin pour autant, rassurez-vous, DRAMeXchange ne manquera pas d’affiner son analyse au cours des prochains mois et de corriger sa vision les cas échéants. Et nous ne manquerons pas de vous en faire part ! (Source)

 

panneau routier hausse prix a lenvers

 Réglé comme une horloge, DRAMeXchange partage une nouvelle fois son analyse du marché de la NAND mise à jour en fonction des tendances actuelles. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !