Cette semaine, Western Digital a annoncé qu'il allait reconvertir une usine qui fabrique des HDD pour faire des SSD fin 2019. La demande mondiale augmente pour ces SSD au détriment des HDD, et cela est rendu possible par des capacités de plus en plus énormes, tout en conservant les avantages indéniables des SSD en termes de débits, de temps de réponse, et d'IOPS. Mais pour que ces capacités puissent exister, il faut des puces qui aient une plus grosse capacité, et bien entendu une longévité suffisante, une fiabilité permettant un nombre d'écriture conséquent, mais ça devrait être possible bientôt.

 

western digital logo

 

En effet, Western, Digital vient de lancer la production de masse de sa seconde génération de QLC BiCS4 96 couches NAND 3D, conjointement mise au point avec l'aide de son partenaire Toshiba. Elle stocke 4 bits par cellule, ce qui porte la capacité à 166 Go par puce, imaginez les capacités des SSD qui peuvent sortir des usines ! Les deux annoncent que chaque puce peut encaisser beaucoup de cycles, puisque cela se fait sur 96 couches désormais. L'année dernière, les deux loustics avaient lancé la première génération de QLC, mais on n'avait vu aucun bousin public l'utiliser. Il est clair que SSD et grosses capacités viennent marcher sur le trottoir du dédé, si derrière le prix suit, on assisterait donc à une petite révolution sur le milieu du stockage avec le début de la fin des HDD ? Quoi qu'il en soit, c’est cette année qu'on devrait voir arriver les premiers composants l'utilisant.

 

toshiba logo2

 Toshiba et Western Digital ont accéléré sur la NAND 3D 96 couches, cette fois la production de la seconde génération a débuté, on verra où elle sera utilisée ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 36 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !