C'est un peu le problème en informatique, la sécurité des données. Entre les backdoors découverts, les ransomwares, les services secrets gouvernementaux, il y a plein de façon de s'accaparer la vie des autres et de la leur pourrir. Kaspersky pense, d'après un de ses chercheurs en sécurité Denis Makrushin, que la principale cible de l'année 2018 sera la santé connectée. De plus en plus d'hôpitaux/cliniques dématérialisent les résultats d'examens, consultables via ordinateur ou smartphone, constituant autant de portes d'entrée facilement hackables. Ces institutions stockent sur des serveurs internes tous les examens réalisés, de la simple prise de sang à la dernière IRM, sans oublier les courriers et suivis tracés. Il prédit donc des cyber-attaques envers ces données par des failles logicielles, mais pas que.

 

Vu le caractère vital de ces données stockées, il pense que des ransomwares vont pouvoir être déployés dans les établissements de santé, les obligeant à payer pour décrypter des centaines de milliers d'examens. Les équipements médicaux devraient selon Denis, être au sommet des cyber-attaques, cela constitue d'ailleurs le pire cauchemar des administrateurs réseau de ces professionnels de la santé.

 

Autre secteur qui pourrait être touché, les matériels implantables pilotés à distance comme les implants cérébraux par exemple, les pace-makers, les membres artificiels, etc. Ce ne seraient que des actes de pure malveillance sans objectif financier derrière, faire le mal pour le mal gratuitement. Si on se doutait que farfouiller dans le PC du quidam ne revêt pas un caractère motivant pour un hacker, l'aspect argent facile devrait l'orienter vers les établissements de santé où la folie du tout-connecté avalisé par la CNIL a fatalement des failles. Est-ce que ça fera plus mal qu'un toucher rectal ? Il y a des chances !

 

homme toucher rectal

 Chez Kaspersky, on pense qu'il va y en avoir dans les hôpitaux qui vont avoir des sueurs froides en 2018 ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 19 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !