Thermal Grizzly a acquis une grosse réputation, bien épaisse, dans le domaine de la pâte thermique. Ce segment, dominé par Arctic et sa Silver 5 pendant des années ont vu arriver cette concurrence bien méchante, proposant plusieurs gammes, plusieurs conditionnements et plusieurs prix. En haut de l'affiche, la Conductonaut, métal liquide, représente le top, mais est destinée aux delids, avec ses 73W/mK, et sa faculté à grignoter tout ce qui est aluminium. En bas, on trouve l'Aeronaut, avec ses 8.5W/mK.

 

Au milieu se trouve la Kryonaut, avec ses 12.5W/mK. Le nounours mal léché lance la Kryonaut Extreme, qui ressemble à du chewing-gum en tube comme il en existait il y a 35 ans en arrière, que les plus vieux d'entre vous ont connu. Pour les plus geekettes, on dirait de la cire épilatoire rose. Sa conductivité a encore été améliorée avec 14.2W/mK, une grosse viscosité, et surtout la capacité à être active dans des températures comprises entre -250 et +350°C. Et c'est cette faculté qui a un prix, toutes les autres pâtes ayant une fourchette optimale d'activité, au-delà, elles ne font plus le boulot. Vous pourrez donc l'utiliser pour vos overclockings air/eau, et, même ceux subzéro.

 

Fatalement, elle a un prix, et il pique ! Il y a une version 2g vendue 20€,  mais la version 9mL, soit quasiment 34g, vous sera facturée 89.95€. À ce niveau TG assure que ce conditionnement vous permettra 90 applications.

 

thermal grizzly kryonaut extremeCrédit image @ Lowyat


Un poil avant ?

Kolink Rocket V2 : toujours SFF et Mini-ITX, mais avec plus de coffre !

Un peu plus tard ...

Cezanne fuite en version haute performance chez ASUS et Lenovo

 De la pâte thermique que l'on peut utiliser partout, dans n'importe quel scénario, voilà la Kryonaut Extreme ! 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 18 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !