Phison est le fabricant qui a la côte pour la conception des premiers SSD PCIe 4.0, mais que fait la concurrence dans ce marché fermé ? Il faut dire que les débuts à base de puces PS5016-E16 n'ont pas vraiment convaincus les utilisateurs à cause des débits aléatoires peu intéressants comparés aux contrôleurs PCIe 3.0. Microchip arrive donc dans la course et tente de rattraper Phison sur le domaine des contrôleurs pour SSD NVMe en PCIe 4.0, et commence par attaquer le marché des professionnels en proposant son tout nouveau Flashtec NVMe 3108, un contrôleur en PCIe 4.0.

 

L'objectif ici est de fournir une version allégée du 3016 pour rendre plus accessible le contrôleur aux SSD au format M.2. Il est conçu pour travailler avec les puces mémoires les plus récentes en TLC et QLC, en utilisant un maximum de 8 canaux de communication. Pour ce qui est de la mémoire vive, la puce peut utiliser de la DDR4 en 16 ou 32 bits, et en 32+8 bits si vous voulez utiliser un algorithme d'ECC, ce qui permettra d'améliorer l'endurance. Mais ce qui est intéressant, ce sont les performances annoncées sur le papier : un débit séquentiel de 6 Go/s et des IOPS allant jusqu'à 1 million, de quoi rivaliser avec le futur PS5018-E18 de chez Phison.

 

D'autres améliorations sont intéressantes, surtout au niveau des algorithmes de gestion des données, afin d'optimiser les SSD selon les besoins. Cependant, la puce est pour l'instant réservée aux domaines professionnels et aux datacenters, il faudra donc certainement attendre encore un peu pour voir une version grand public. (source : Microchip)

 

microchiptechnology

 Après des débuts peu flatteurs pour les SSD PCIe 4.0, il semblerait que Microchip propose un contrôleur qui permet de booster les SSD pour professionnels... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !