On le sait, le marché de la mémoire attire beaucoup les regards ces derniers temps, et à raison. Un marché ne comportant qu'une poignée d'acteurs et concernant un produit très en demande dans une multitude de secteurs peut être favorable aux tentations de dérives anti-concurrentielles, et il faut reconnaître que la hausse constante au cours de ces dernières années accompagnée d'un resserrement de l'approvisionnement au niveau mondial ne font rien pour limiter les soupçons. Dans une volonté d'augmenter la pression sur les constructeurs, l'autorité de régulation chinoise avait déjà annoncé vouloir se pencher sur le sujet dès la fin de 2017, il semblerait donc qu'une nouvelle phase du processus d'investigation soit maintenant en cours.

 

Ainsi, d'après DRAMeXchange, Micron a dû se rendre auprès de la Chambre de Commerce chinoise afin de répondre à des questions par rapport à la hausse régulière des prix de la RAM. Cette "réunion" suit de près celle avec Samsung, lors de laquelle un accord avait été signé. Pour rappel, celui-ci devrait - en théorie - permettre de limiter la hausse des prix et pourrait être accompagné d'une augmentation de la production durant 2018. 

L'accord avec Samsung implique également un bon nombre d'investissements et des coopérations sur les développements technologiques de prochaines générations en Chine. En attendant, les prix de la RAM ont déjà baissé quelque peu depuis le début de l'année, mais il s'agit là peut-être bien plus d'une baisse saisonnière propre à l'industrie que des effets de l'action de la Chine pour lesquels il faudra de toute façon certainement encore attendre un peu avant de pouvoir en constater de quelconques effets.

 

Pour la Chine, la DRAM (et la NAND) est un sujet crucial. Gros consommateur absorbant plus de 20% de la production mondiale de NAND et de DRAM, toute hausse dans ces milieux impacte inévitablement les constructeurs chinois et en conséquence les exports vers le reste du monde. Dans l'optique de mener bataille sur plusieurs fronts, la Chine (avec le support du gouvernement) prévoit également d'augmenter sensiblement la production de DRAM localement, notamment via JHICC, l'un des principaux constructeurs de mémoire émergent en Chine.

Ce dernier avait d'ailleurs déjà eu des soucis de brevets face à Micron par le passé, et les autorités chinoises s’inquiètent maintenant également du fait que Micron pourrait bloquer l'approvisionnement d'équipements pour les usines de DRAM de JHICC. Ce n'est donc pas non plus un hasard que Micron soit visé après Samsung, en dépit du fait que le constructeur ne se positionne qu'en troisième place sur le marché de la DRAM avec 22,6%, derrière SK Hynix. Rien ne semble encore indiquer des pourparlers similaires futurs avec l'autre constructeur coréen, mais son heure ne manquera pas d'arriver.

 

dram exchange marche dram mai 2018

Anéfé, y'a pas grand monde !

 

Il faut par contre savoir que le fruit de la production de DRAM en Chine est prévu pour une utilisation exclusivement locale, et il ne faut donc pas s’attendre de voir de la DRAM chinoise débarquer ailleurs dans le monde (sauf peut-être au sein des produits exportés ?) notamment du fait de violations potentielles de brevets sur d'autres marchés internationaux. Quoi qu'il en soit, la DRAM chinoise devrait néanmoins aider à réduire les importations de DRAM de la Chine et par ce biais - idéalement - contribuer à tirer les prix vers le bas pour le reste du monde. 

 

Enfin, n'oublions pas que l'action sur ce terrain ne se passe pas uniquement du côté de la Chine - qui de toute façon n’œuvre qu'à son propre intérêt (comme tout le monde, en fait) - aux US plusieurs tentatives d'actions collectives visant Micron, SK Hynix et Samsung, sont aussi en cours chez Hagens Berman, un habitué de la chose et des dérives de l’industrie Tech. Difficile de dire ce que ça va donner et s'il en résulterait un effet positif pour nous autres, mais ils ont au moins le mérite d'attirer les regards et de ne pas laisser les constructeurs se la couler douce en toute impunité. (Source)

 

pile barette dram

Le lingot d'or 2.0 du 21ème siècle ?

 La Chine continue son offensive à l'encontre des acteurs de la DRAM/NAND et s'entretient avec Micron. Que faut-il en espérer ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !