Avec le ralentissement à venir de l'évolution de la performance des puces à base de silicium, le futur des technologies informatiques devient de plus en plus pris en compte dans la recherche. Si nous avons encore quelques combines et optimisations à venir, il va falloir pourtant se pencher vers d'autres aspects de la physique afin d'éviter de rester coincés sur des semiconducteurs obsolètes en silicium. En attendant, quelques successeurs commencent à arriver en recherche, comme l'utilisation des nanotubes de carbones ou l'exploitation de la lumière au sein de la photonique. Mais cette fois pas d'interface électronique/lumière, nous parlerons ici d'une avancée intéressante dans la recherche : la réalisation d'un FPGA photonique, ou un FPDA (Field Programmable Disk Array).

 

Le principe est en apparence simple : une grille de fibres optiques est construite, avec à chaque nœud une paire de résonateurs à micro disque (MDR)  qui sont commandés électroniquement en tension. La magie est enfantine sur le papier : selon la tension appliquée, le signal lumineux est orienté, intensifié, stocké... Bref, les MDR deviennent des micros unités d'un processeur, tel les transistors d'un FPGA. Dans un premier temps, cela permet surtout de réaliser des opérations simples et efficaces, comme des gestions d'horloges, des filtres, des multiplexeurs... Il faut encore une peu de travail pour atteindre la même modularité que les FPGA traditionnels, notamment dans la création de tâches complexes.

 

fpda prototype

 

Néanmoins, ces débuts sont prometteurs. En effet, il est possible d'utiliser une maille en 2D sans soucis, en distinguant chaque signaux par une longueur d'onde précise. Une telle technique a déjà été vue sur le système de Ayar Labs, simplifiant la gestions des signaux en éliminant le besoin de corriger les erreurs. Les autres avantages sont des latences plus efficaces, ainsi qu'un rendement énergétique au dessus des transistors, le tout avec une gravure beaucoup moins fine. Maintenant, il va falloir encore quelques années avant de voir de telles technologies dans nos machines, mais il est rassurant d'observer que la science avance pour faire face à une ère du silicium qui touche sa fin. (source : Nature.com)


Un poil avant ?

Retour de la RX 5600 XT sous Linux, le VBIOS corrigé en prime !

Un peu plus tard ...

Live Twitch • Dragon Ball Z Kakarot rend aimable !

 Afin de préparer la nouvelle ère de l'informatique, la recherche met au point des unités de traitemetns basées sur la lumière... 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !