MAJ 30/11/2019 :  Intel avait déjà démenti cette rumeur dans la foulée de sa première circulation il y a quelques mois, et si l'on en croit WCCFTech, le fondeur aurait réitéré ses propos face à cette résurgence assez peu flatteuse pour son image de géant :

 

The letter from last week says we will increase our use of foundry so we can build more CPUs at Intel. The news reports about our use of third party foundries for CPUs are inaccurate." - Intel.

 

En effet, il est légitime de penser que les propos d'Intel auraient effectivement été mal interprétés, en sachant que le site coréen PulseNews n'est pas le seul à avoir rapporté l'information, puisqu'un autre site local TheInvestor a également cité ses sources affirmant "qu'Intel a signé un accord de production en 14 nm avec Samsung"... Bon, qui a tort et qui a raison ? S'agirait-il d'un simple bobard orchestré pour la gloire du géant coréen Samsung aux dépens d'Intel ? L'avenir nous le dira peut-être.


À force d'entendre des voix -  par exemple chez Dell, mais aussi chez Intel lui-même - répéter que l'approvisionnement de CPU en provenance de Santa Clara est aujourd'hui toujours encore largement insuffisant malgré les efforts, il n'est pas difficile de comprendre qu'Intel n'est tout simplement pas en mesure de tout faire à la fois, c'est-à-dire s'occuper d'une transition (laborieuse)  vers le 10 nm / 7 nm après des années de somnolence et assurer la production d'un catalogue bien large quasi exclusivement gravé en 14 nm, sans oublier ses projets de GPU Xe (peut-être également avec Samsung ?). Et que faire dans ce cas là ? Eh bien, on ravale sa fierté légendaire, on se débarrasse des divisions mineures qui ne rapportent pas grand-chose, et l'on se tourne encore une fois vers l'extérieur pour un coup de main supplémentaire, pardi !

 

Justement, c'est dans ce contexte que l'on apprend que Samsung aurait obtenu une commande pour des "PC CPU" de la part d'Intel, sous-entendant que le fondeur américain aurait décidé d'exploiter les services du Coréen pour la production de "Client CPU" - une désignation bien large, qui englobe autant les processeurs desktop que ceux des machines portables de toutes tailles, ainsi que les puces basses consommations. TSMC étant déjà bien trop occupé avec le reste de l'industrie, Samsung - l'autre leader derrière le fondeur Taïwanais -  parait être un choix plus qu'évident, d'autant plus que le service de fonderie du géant coréen propose le choix d'une fabrication en 14 nm, mais aussi 10 nm, et bien d'autres étapes clés du cycle de fabrication d'un processeur. Bien sûr, on peut imaginer qu'Intel souhaiterait également contenir au maximum le coût de l'adaptation de ses puces aux procédés de fabrication de Samsung.

 

Certes, si l'information doit encore s'affranchir de son statut de rumeur, la confirmation de la nouvelle ne surprendrait pas particulièrement. D'une, il avait déjà été question d'un tel recours aux services de Samsung par Intel un peu avant l'été dans un article d'une agence de presse sud-coréenne de bonne réputation, et de deux, le fondeur de Santa Clara lui-même a récemment affirmé - dans sa lettre d'excuse rédigée par Michelle Johnston Holthaus - vouloir exploiter davantage les fonderies (tierces ?) pour sa production de CPU, en plus d'augmenter ses propres capacités de production. Accessoirement, ce serait une ironie rigolote, quand on se souvient qu'Intel devrait normalement reprendre la première place sur le podium du semi-conducteur en 2019, tout juste devant Samsung. (Source)

 

samsung intel puces logo


Un poil avant ?

Plusieurs départs majeurs dans le service marketing d'Intel

Un peu plus tard ...

Encore des progrès avec les QD-LED auto-emissives chez Samsung

 En écho à l'actualité de juin, voilà que revient en première page la rumeur d'un partenariat entre Samsung et Intel pour la production de Client CPU !  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 23 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !