Ah, l'ordinateur optique ! Bien avant les idées des quantum-bits, les chercheurs avaient déjà planché sur un autre moyen de remplacer le silicium : l'ordinateur optique (ou photonique). Le modèle était très en vogue (et même parfois enseigné !) dans les années 1970, car la lumière aurait été un moyen extrêmement rapide de transmettre de l'information, pour un coût énergétique bien plus faible que le silicium (et donc moins de chauffe, bien que cela entrait largement moins en ligne de compte à cette époque). Ce modèle était particulièrement efficace uniquement pour certaines opérations de traitement du signal, c'est pourquoi, conjointement avec les difficultés techniques d'implémentation, l'idée avait perdu du souffle.

 

Interféromètre de Michelson : la physique dans tous ses états ! [cliquer pour agrandir]

L'optique : un nouveau type de RGB ?

 

Aujourd'hui, il s'agit davantage d'un ordinateur accéléré optiquement que d'un ordinateur photonique : la lumière ne traite pas directement les informations, mais les transmet. L'information provient d'un papier publié avant-hier dans Nature Nanotechnology en provenance du MIT, proposant un design de photo-émetteur / photorécepteur à base de ditellure de molybdène, un semi-conducteur extrafin dont les propriétés n'avaient jusqu'alors pas été utilisées. Un avantage majeur réside dans la possibilité de l'utiliser conjointement au silicium, voir même dans une autre couche au-dessus de ce dernier : en effet, le molybdène émet de la lumière infrarouge (invisible, adieu les CPU discothèques), qui n’est pas absorbée par les circuits classiques, rendant un mix possible.

 

On pense notamment à une possible application pour accélérer les temps de chargement d'une variable depuis la RAM (ou une autre unité de stockage volatile, voire même unité de calcul), principal goulot d'étranglement de nos jours. Il ne faut cependant pas oublier qu'un article de recherche reste un travail hautement expérimental (celui-ci n'est d'ailleurs qu'une preuve de concept), les conditions industrielles de fabrication et d'approvisionnement des matériaux requis n'étant pas (encore ?) connues.

 Alors que l'ordinateur optique était une idée qui semblait abandonnée, un papier suggère qu'une implémentation à base de molybdène serait possible. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...