Ce n’est pas peu commun pour de grands groupes de se diversifier au fil des années dans des marchés différents, pour des raisons stratégiques assez évidentes. Pour Huawei l’intérêt de pénétrer le marché de l’écran gaming pourrait même être double, en profitant de son image de marque pour s’attaquer au marché rentable des moniteurs de jeu haut de gamme et pour développer une nouvelle source de revenus, qui serait probablement plus que bienvenu dans un contexte politique et commercial assez difficile pour le constructeur. Il y rejoindrait aussi ses compatriotes Xiaomi et Redmi qui se sont déjà lancés là-dedans — en commençant toutefois surtout par le bas.

 

huawei display weibo rumeur

 

Ce n’est évidemment encore qu’une énième rumeur tirée du fin fond de la toile, celle-ci affirme qu’un trio d’écran — dont au moins un 32 pouces et certains incurvés — serait en préparation chez Huawei pour s’attaquer d’emblée à plusieurs segments tarifaires. Le plus intéressant, c’est que Huawei pourrait ne pas faire les choses à moitié pour son flagship, qui proposerait un rétroéclairage full-array local area dimming (FALD) animé par Mini-LED, possiblement sur la base d’une dalle Fast-IPS (VA ou TN paraissent peu probable dans cette configuration) moulinant à 240 Hz  - un mélange de caractéristiques encore inexistant sur le marché. Qui sait, peut-être un peu de quantum dots pour compléter le mix ?

L’intérêt du FALD est la possibilité d’obtenir un contraste au ratio très élevé et une luminosité maximale très importante. Les écrans exploitant cette technologie sont encore très rares et très (très) chers, on peut citer le PG35VQ et le PA32UCX (avec Mini LED) d’ASUS, ou encore les écrans BFGD. À noter qu’un rétroéclairage FALD vient majoritairement en trois saveurs, c’est-à-dire avec 384, 512 ou 1152 zones.

 

On verra bien si la chose se concrétise, une alternative de plus n’est jamais de refus. Cela nous rappelle aussi qu’il serait sympa de voir toutes ces nouvelles technologies (Mini LED, FALD, etc.) se démocratiser. Le groupe Huawei a déjà un peu d’expérience dans le domaine de l’écran, grâce aux téléviseurs commercialisés depuis quelque temps déjà via sa filiale Honor, se pencher sur les écrans de PC ne devrait donc pas poser de problème en particulier. Néanmoins, avec toutes les mesures de restrictions à son encontre, il se poserait aussi la question de savoir dans quelle mesure le constructeur pourra obtenir facilement le matériel nécessaire pour lancer une nouvelle ligne de produits. (Sources : Gizmochina, TechNave, Tom's)

 

huawei ecran gaming smartphone

 Des écrans blindés de belles choses pour les joueurs à venir chez Huawei ? Possible ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !