Se battre contre les ondes électromagnétiques dans sa maison revient souvent à faire passer des câbles Ethernet un peu partout. Cependant, depuis quelques années nos réseaux domestiques profitent de l'amélioration de la technologie CPL, nous permettant de faire transiter les réseaux informatiques via les prises de courant. Pourtant, ces dernières années, une question reste en suspens :

 

Pourquoi malgré les améliorations successives, le débit théorique annoncé n'est jamais atteint avec des CPL ?

 

hard du hard

Retrouvez d'autres épisodes du hardos à la dure made in comptoir :

 
Petits rappels de la techno CPL

Alors tout d'abord, le CPL, ça marche comment ? Non, parce que transporter du réseau informatique sur le 230V, il faut faire avec un courant alternatif plutôt costaud et un réseau pas très adapté : parasites, câbles pas vraiment étudiés pour cette application... En fait, ce n'est pas si différent de ce que l'on fait pour le xDSL : on envoie des petites impulsions de courant sur le réseau à haute fréquence, de sorte que seuls les boîtiers CPL les captent et déchiffrent.

 

devolo dlan1200

Loin des systèmes des années 50, nos systèmes de réseaux CPL actuels sont de simples prises avec un port Ethernet

 

Le système n'est pas nouveau. Par exemple, votre interrupteur d'heures creuses EDF utilise une technologie CPL. Dans notre cas du jour, les réseaux locaux basés sur la technologie des CPL se partagent sur plusieurs normes, avec pour acteur principal HomePlug Powerline Alliance. Ça ne vous dit rien ? Mais si, ce sont les standards que nous voyons souvent affichés sur nos produits : HomePlug AV, AV2, Green PHY... Depuis quelque temps, on voit apparaître sous ces noms des débits alléchants allant jusqu'à 2000 Mbit/s, encore plus rapide que notre réseau Gigabit classique. Intéressant non ?

 

L'enfer pour nos réseaux : réseau électrique et électroménager

Mais dans la réalité, on est loin de ce que l'on nous promet. Car pour bien comprendre le fonctionnement du CPL, ce dernier est en fait très proche de celui de nos réseaux sans-fil comme le Wi-Fi, mais au lieu d'utiliser l'air comme canal, il utilise des gros câbles en cuivre. Vous voyez le principe du coup ? On guide tout simplement les ondes à travers un support précis, dans lequel les aller-retour s'effectuent. On est loin de la propreté du signal de notre câble Ethernet, il faut faire avec tout un tas de voisins sur ce réseau.

 

Premiers perturbateurs et de loin les pires, les alimentations à découpage de qualité légère que l'on trouve en masse dans nos maisons, tout simplement. Alimentation d'écran, de PC portable, chargeur de téléphone, petit électroménager, box internet et routeurs... Une multitude de bidules qui, de par leurs trukajus, fournissent des pics d'énergie très abrupts et alimentent ainsi le réseau EDF de votre logement en harmoniques de très haute fréquence. Suffisamment haut pour se trouver dans le spectre du CPL, vous commencez à comprendre ?

 

profa chargeur diabolique

Attention, l'utilisation d'eau bénite sur un chargeur est dangereuse pour la santé, mais anéantit définitivement son action perverse sur votre réseau domestique

 

Mais si votre machine à laver connectée est source de bruit, il y a aussi des sources d'atténuation. En effet, nous l'avons dit plus tôt, le support est le câble de cuivre bien connu de tout ce qui se trouve entre vos prises et votre compteur électrique. Mais il y a plein de petits défauts et détours divers qui se trouvent entre deux boîtiers : disjoncteurs - ou fusible pour ceux qui font dans le vintage -, prises en parallèle, boîte de domino - aussi horrible que ces foutus chargeurs de PC portable - ou tout simplement le fait qu'en haute fréquence, votre câble devient une bobine et filtre les hautes fréquences. Bref, vous l'aurez compris, notre signal va s'atténuer rapidement.

 

reseau cpl maison

Comme vous pouvez le voir sur cette image, le réseau CPL peut être rallongé du fait que les câbles électriques ne prennent pas souvent le chemin le plus court, on obtient une atténuation menant à une perte de débit.

 

Plutôt que d'investir dans de gros boîtiers, voici quelques conseils de hardeur

Pourtant, les fabricants nous vendent des produits géniaux, montant à des débits élevés et nous garantissant une stabilité hors pair. C'est vrai, ces dernières années, des progrès énormes ont été réalisés sur le CPL domestique : correction des erreurs de transmission, utilisation de la technologie MIMO pour booster la portée... Ça rappelle le Wi-Fi non ?

 

homeplug mimo

 

Mais la réalité est dure, car cette fois le réseau est plus facilement perturbé que pour le Wi-Fi, comme nous l'avons démontré plus haut. Concrètement, les boîtiers CPL étant faits pour transiter d'une pièce à l'autre, le courant fait des aller-retour vers votre tableau de bord, ce qui fait de la distance à parcourir inutile. De ce fait, pour simplement passer votre réseau de la chambre au salon, vous pouvez facilement faire parcourir 30 m à votre signal contenant votre pron stream de TomTom favori.

 

Alors, comment faire pour essayer d’atteindre son débit maximum ? Le comptoir vous refile des solutions simples qui évitent d'être déçus d'un kit CPL haut de gamme qui sera aussi poussif que des FreePlugs situés à 10 m de distance - Xavier pour la prochaine version de votre box prévoyez des kits de qualité. Voici une liste non exhaustive de bidouilles approuvées :

  • Si vous prévoyez des rénovations, refaites votre réseau électrique correctement. On retrouve souvent des petites choses : fusibles dans les prises, disjoncteurs usés, prises oxydées... Des travaux utiles pour toute votre maison voire votre sécurité.
  • Pensez aux prises avec filtres EMI intégrés dans l'idéal, mais souvent les prises parafoudres améliorent le résultat.
  • Réduisez les transitions. Mettez votre kit CPL sur une prise dédiée, surtout pas sur une rallonge ou pire, une multiprise. Pour certains modèles même basiques de chez TP-Link, une prise filtrée est rajoutée et il est donc préférable d'acheter ces modèles pour y brancher vos appareils - on peut y mettre une multiprise, mais faites attention au courant maximum supporté
  • Pensez à débrancher les chargeurs qui ne servent pas et qui se trouvent dans la même pièce que votre kit. De même, évitez les lampes néons et halogènes, sources de pics de courant haute fréquence.

 

tplink pa4015pkit

Ces TP-PA4015 disposent d'une prise 230V avec filtre intégré. Le simple fait de brancher sa multiprise d'alimentation de votre installation informatique dessus plutôt que sur la prise murale voisine peut faire doubler votre débit !

 

Même si certaines pratiques paraissent basiques et pleines de bon sens, nous oublions vite de bien vérifier et nous pestons rapidement sur la qualité du signal. Si vous avez de gros besoins, pensez à prendre des kits HomePlug AV2, ils intègrent le MIMO et une connexion 1200/2000 Mbit/s. En pratique, vous pourrez monter jusqu'à 300/400 Mbit/s dans une maison de 100 m². Mais si c'est pour de la connexion internet en xDSL, des kits HomePlug AV avec un débit de 600 Mbit/s sont largement suffisants, vous pourrez toper du 100 Mbit/s partout dans votre demeure. Mais ne cherchez pas : à moins de coller vos kits dans la même pièce, vous n'aurez jamais un Gigabit Ethernet entre le bureau et votre salle de jeu par le 230 Volts.

 

Un nouveau format sur CDH ? Oui, ce hard du hard est destiné à venir ponctuellement vous faire la lumière sur les entrailles de vos machines. Cela n'a pas pour vocation d'aller autant dans le détail qu'un dans le cambouis, mais une évocation++ et de la démystification qui, si elle vous interpelle, pourra donner lieu à des articles plus poussés. Cela vous plaît ? Faites-le-nous savoir !

 Lorsque qu'on voit les débits annoncés sur les boîtiers CPL, on est toujours déçu de la vitesse de transfert réelle: explications ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 24 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !