Près de 8 ans après le fiasco des Google Glass — trop intrusives en matière de vie privée, pour des fonctionnalités trop limitées lors d’une utilisation courante —, les lunettes connectées commencent à revenir sur les étals, guidés par les Rondos et les Altos de chez Bose. Et, quand un bidule à sensation émerge, les boîtes branchées s’empressent d’aller coloniser le segment, une histoire illustrée une fois de plus par Razer.
 
En effet, après le masque connecté, c’est au tour de nos petits yeux de faire l’objet des attentions (commerciales) de la marque par les joueurs, pour les joueurs, qui semble décidément s’écarter loin de son secteur originel. Non que les gameurs soient interdits de musique, loin de là, mais les écouteurs et autres intras sont usuellement les périphériques favoris des personnes mobiles plus que des PGM assis à longueur de journée.
 
razer anzu glasses
Un design plus passe-partout, dans l’air du temps : la recette pour le succès
 
Trève de clavardage, et concentrons-nous plutôt sur le produit en lui-même, ou plutôt les produits, car ces Anzu — un patronyme davantage digne d’un personnage manga que d’une monture correctrice — se déclinent en deux modèles : celui illustré ci-dessus, et un autre au design circulaire. À la base centrée autour de verres anti-lumière bleue (un sujet qui fait grandement débat du fait de l’absence de consensus scientifique à ce sujet) ou solaires polarisés, il est bien entendu possible d’en équiper de vraies lentilles taillées pour la vue si tant est que votre opticien s’y attèle. Mais, sinon, à quoi ce bidule peut-il bien servir ? Hé bien, avec des micros ainsi que des mini haut-parleurs (16 mm, paraît-il) intégrés dans les branches, cette Anzu vous permettra de téléphoner ou d’écouter sa musique discrètement (étant proche des oreilles, le son produit n’est que très peu audible par votre entourage), promettant un son cristallin et pur. Mis à part la présence d’un contrôle tactile, notez que la connexion s’effectue avec la dent bleue 5.1, et que les joueurs verts nous promettent 5 h d’autonomie sur une seule charge, sans pour autant préciser la capacité de la batterie embarquée.
 
Bien que deux tailles soient disponibles (SM ou L) et deux montures, le prix reste identique quelle que soit la version retenue : 209,99 €, pour une livraison le prochain jour ouvré, et 34,99 € si vous souhaitez en remplacer les verres par des (non-correcteurs) neufs. À voir si ce genre de gadget saura trouver son public !
 

Un poil avant ?

Windows Insider 21327 : des icones et des rustines

Un peu plus tard ...

Gamotron • Giboulées de mars... et de jeux !

 Transformer une déficience en accessoire de mode : un pari audacieux ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Ragotron : votez !

Quel composant ou quel groupe de composants changez vous le moins souvent ?
 
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !