A l'annonce de l'arrivée des nouvelles cartes à puces Pascal de chez NVIDIA, nombreux étaient ceux qui attendaient après des modèles iChiLL X3 et X4 de chez Inno3D. C'est qu'il y a eu une excellente GTX 980Ti iChiLL X3 chez le constructeur et c'est donc tout naturellement qu'une GTX 1080 iChiLL X3 a été prévue pour lui succéder. Mais la firme ne fait pas que dans le dissipateur à gros moulins et a aussi de l'hybride, comme elle le prouve avec la GTX 1080 iChiLL BLACK.

 

Inno3D GTX 1080 iChiLL BLACK [cliquer pour agrandir]

 

Qu'est ce qu'on a là ? Un GP104 qui mouline à 1759MHz de base et 1898MHz en mode boost, accompagné de 8Go de GDDR5X cadencés à 2600MHz sur interface mémoire 256-bit. Comptez 322,8Go/s de bande passante mémoire pour cette bestiole mesurant un standard 266mm de long pour 98mm de haut et qui prendra un peu plus de deux slots en épaisseur. Côté alimentation, il faudra un connecteur PCIe 8-pin accompagné d'un 6-pin pour lui fournir assez de jus d'électron. Par-dessus tout ça et pour tenir l'engin à bonne température, on trouve un Accelero Hybrid S qui mettra le GPU sous un AIO (à radiateur de 120mm) et le reste des composants sous un radiateur accompagné d'un moulin de 80mm. Le prix de la bestiole n'est pas dévoilé, mais elle va à n'en pas douter piquer.

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués

 

Expérience • L'Hyperthreading en jeu : bien ou pas bien ?

Jouer avec l'Hyperthreading, hérésie ou normalité des choses ?   Lorsqu'on parle de jeu, du moins avec les puces Intel, on entend deux sons de cloche. D'un...

 

Test • Drobo 5N

Le NAS accessible   En un peu plus de trois années, nous avons testé quelques systèmes de stockage réseau venant de tous horizons. Du haut de gamme muscl...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...