Bien qu'Intel cherche dans le cadre de sa stratégie IDM 2.0 aussi à établir son propre véritable réseau mondial de production de semiconducteur, avec notamment l'ambition d'installer un gigafab en Europe (probablement en Allemagne, la réponse officielle définitive devrait être donnée durant la première moitié de 2022),  en bon patriote, les USA resteront encore largement et longtemps son terrain de jeu favori. Le fondeur compte à ce jour 15 « wafer fabs » actifs dans le monde, dont la majorité se trouve aux USA, et essentiellement en Oregon, Arizona et au Nouveau-Mexique. Dans la foulée de son arrivée au pouvoir, Pat Gelsinger avait immédiatement annoncé le projet de construire deux nouvelles usines en Arizona, les fabs 52 et 62. Un investissement de 20 milliards de dollars qui a commencé à se concrétiser en septembre dernier, avec le démarrage des chantiers.

En parallèle, Intel a aussi l'intention d'établir aux USA un nouveau complexe gigantesque, une véritable ville qui pourrait à terme compter de 6 à 8 modules de production, au gré d'un projet étalé sur 10 ans et pouvant éventuellement atteindre les 120 milliards de dollars d'investissement. Aucune localisation n'avait alors déjà été donnée, mais se pourrait-il qu'il s'agisse de l'État de l'Ohio, réputé pour sa taxation favorable (il s'agit de l'un des 6 états qui ne perçoivent pas d'impôt sur le revenu des sociétés) ?

 

En effet, alors que le fondeur avait retardé fin 2021 son annonce pour les USA simultanément à celle pour l'Europe, le bruit court maintenant qu'Intel annoncerait le 21 janvier à venir un nouveau projet de construction de plusieurs milliards de dollars dans la région susmentionnée, certains avancent déjà les chiffres d'un investissement de 20 milliards de $ et d'une création d'emplois hautement qualifiés de 3000 postes au moins. Ces chiffres correspondraient avec ceux d'une usine de grande taille et sans doute à la pointe des technologies. Toutefois, Intel n'ayant à ce jour aucune présence en Ohio, il s'agirait donc aussi d'y commencer à zéro, ce qui impliquerait forcément des coûts supplémentaires. En tout cas,  nul doute que le gouvernement local fera tout pour convaincre Intel de venir s'y installer, vu les retombées économiques positives que la présence d'une telle usine pourrait avoir sur l'ensemble de la région. Rendez-vous le 21 alors ? (Source)

 

intel az groundbreaking pat gelsinger


Un poil avant ?

Ça alors, une RTX 3090 Ti coûterait donc beaucoup plus cher qu'une RTX 3090...?

Un peu plus tard ...

Ventes de jeux vidéo : le seul dieu qui s'impose

Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !