À quelques jours de son grand rendez-vous pour l'événement « Intel Accelerated » avec Pat Gelsinger et Dr. Ann Kelleher, le fondeur a dévoilé ses derniers résultats trimestriels, étant toujours le premier de l'industrie Tech à boucler la deuxième période de 3 mois de l'année et permettant désormais de comparer la manière dont son affaire a évolué depuis le début de la pandémie dans l'Ouest, une période marquée par une demande un peu inhabituelle.

Bien que meilleur que prévu, le chiffre d'affaires de Q2 2021 représente un déclin de 100 millions de dollars par rapport au premier trimestre, soit une différence quasi nulle aux yeux du fondeur. Il en va de même si l'on compare ce chiffre à celui d'il y a un an. En contrepartie, le revenu net a nettement augmenté et le bon mot est bien « stabilité » pour décrire l'ensemble des résultats, la profitabilité d'Intel n'ayant pas particulièrement bougé malgré le contexte international et les retards en interne avec ses nouvelles technologies. Bref, malgré la petite baisse, le second trimestre a été plutôt profitable et a bien rattrapé le coup du premier.

 

Sans surprise, comme toujours c'est le groupe Client Computing qui représente la plus grosse part du gâteau (un point qu'Intel aimerait bien voir changer), selon le fondeur grâce à une belle croissance des ventes sur les marchés desktop et laptop — plus de 50 millions de puces Tiger Lake ont été livrées —, mais il faut noter les volumes ont rattrapé une baisse des prix moyens de vente. Le fondeur affirme aussi que ses coûts de production en 10 nm ont bien baissé  et pour la première fois Intel fabrique plus de puces 10 nm que de 14 nm ! Le bilan est un peu plus mitigé pour le Data Center Group, où Intel ressent les effets d'une concurrence toujours plus féroce, avec des ventes en baisse et des prix qui ont dû se tasser. À voir si l'amélioration de la production en 10 nm permettra de récupérer un peu au fil des prochains mois.

 

 We remain in a highly constrained environment where we are unable to fully supply customer demand. In CCG, we continue to see very strong demand for our client products and expect TAM growth to continue. However, persistent industry-wide component in substrate shortages are expected to lower CCG revenues sequentially. We expect supply shortages to continue for several quarters, but appear to be particularly acute for clients in Q3." - George Davis, CFO.

 

Quid du reste ? Le business NAND d'Intel — aka le Non-volatile Solutions Group — continue à tirer la tronche, mais c'est en phase avec le reste de ce segment et on rappelle aussi que cette division va passer entre les mains de SK Hynix. En conséquence, bien que l'opération de vente ne soit pas encore finalisée et qu'aucune date précise n'a encore été fixée pour la passation, Intel ne semble déjà plus trop s'y intéresser et n'a même pas partagé de commentaire en particulier pour expliquer la raison de cette baisse. Enfin, IoT et Mobileye se portent plutôt bien, profitant d'une belle reprise post-pandémie.

Après ces résultats meilleurs que prévu, Intel est optimiste pour la suite des événements et attend de bonnes choses pour le reste de l'année, au point où la projection de résultats pour l'ensemble de l'année a été revue à la hausse et anticipe désormais un chiffre meilleur que celui de l'année dernière — en sachant que ces nouvelles prévisions ne tiennent plus compte de la division NAND, qui doit en principe passer entre les mains de SK Hynix encore cette année. Voilà pour ses résultats financiers, on espère maintenant qu'Intel partagera des informations intéressantes quant à son avenir lors de l'événement Intel Accelerated du 26. (Source)

 

Intel

(EN milliard de $ et GAAP)

2019Q1 2020

Q2 

2020

Q3 2020Q4 20202020Q1 2021Q2 2021Q3 2021Q4 20212021

Revenu Brut

(Objectif prévisionnel)

72,0

19.8 

(19,0)

19,7

(18,5)

18.3

(18,2)

20.0

(17,4)

77,9

19,7

(18,6)

19,6

(18,9)

- - -

Dépenses R&D + MG&A

(Marketing, Administratif...)

- 4,8  4,8 4,7 5,4 - 5,0 4,8 - - -
Revenu Opérationnel 22,0 7,0  5,7 5,1 5,9 23,7 - - - - -
Revenu Net  21,0 5,7  5,1 6,0 5,9 20,9 3,4 5,1 - - -
Marge Brute 58,6 % 60,6 % 53,3 % 53,1 % 56,8 % 56,0 % 55,2 % 53,5 % - - (54,5 %)

Revenu Groupe Client Computing

37,1 9,8  9,5 9,8 10,9 40,1 10,6 10,1 - - -
Revenu Groupe Data Center (inclut Optane)
23,5 7,0 7,1 5,9 6,1 26,1 5,6 6,5 - - -
Revenu Groupe IoT 3,8 0,883  0,670 0,677 0,777 3,0 0,914 0,984 - - -

Revenu Groupe Non-Volatile Memory Solution (NAND)

4,4 1,3  1,7 1,2 1,2 5,4 1,1 1,1 - - -
Revenu Groupe Programmable Solutions 2,0 0,519 0,501 0,411 0,422 1,9 0,486 0,486 - - -
Mobileye 0,879 0,254 0,146 0,234 0,333 0,967 0,377 0,327 - - -

Dividende par action

(Pas en milliard !)

- 1,31 1,19 1,02 1,42 - 0,82 1,24 - (4,0)

 

Y'a du monde en embuscade ! [cliquer pour agrandir]


Un poil avant ?

Audacity revoit ses soucis de confidentialité et s'excuse de la tourmente créée

Un peu plus tard ...

Du 20 To pour le mainstream très bientôt chez Seagate

 Dans le contexte macro-économique et concurrentiel que l'on connaît, comment s'en est sorti Intel lors de ce second trimestre de 2021 ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !