Suite aux licenciements massifs de la maison-mère de Firefox en août dernier, la fondation Mozilla semble désireuse de renouer avec sa communauté et de redorer son blason de moteur des innovations dans le domaine du libre. En effet, parmi les 250 remerciés se retrouvaient l’intégralité de l’équipe MDN (Mozilla Developer Network), un site web appartenant à la fondation sur lequel se trouve de la documentation concernant ses projets, mais également les standards du web : du pain béni pour les programmeurs. Dans ces conditions, la mort annoncée du service n’a pas été prise avec joie — c’est le moins que l’on puisse dire, même — et il semblerait que Mozilla ait finalement décidé de faire machine arrière en proposant OWD, ou Open Web Docs.

 

mozilla logo 2016

 

Créée à partir de nombreux anciens partenaires de MDN dans le but de fournir une plateforme pérenne, Open Web Docs peut sembler en être une copie conforme à première vue... mais à quelques détails près. Cette fois-ci, le bousin est participatif et open source, la fondation espérant ainsi pouvoir jouir d’une aura bienfaisante tout en comptant sur la communauté pour une partie des ressources : pourquoi pas, après tout, si cela permet à la firme de s’y retrouver financièrement et, ainsi, poursuivre le développement 100 % libre de ses autres projets sans avoir recours à des partenariats trop douteux. Par ailleurs, côté financement, ce projet est initialement supporté par Google, Microsoft (via sa branche développant Edge) et Coil, comme quoi le monde de l’informatique est définitivement très petit, surtout lorsque l’on est à la recherche de fonds. À voir si l’initiative prend !(Source : Phoronix)

 


Un poil avant ?

RX 6700 XT, pour bientôt ?

Un peu plus tard ...

Prix de la RAM, bon beh, c'est le khäkhä...

 Mozilla revient avec une nouvelle documentation libre et ouverte : le serpent qui se mord la queue ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !