La guerre entre les éditeurs et les tipiakeurs ne va pas s'arrêter facilement. Les premiers reprochent aux seconds de ne pas payer les jeux et donc d'être responsables d'un manque à gagner, les seconds enchérissent disant que les jeux pas bien codés ne méritent pas d'être achetés, et le DRM Denuvo qui "ralentit" les jeux est un alibi tout trouvé. Quand Denuvo sort une version nouvelle, le but est de la faire tomber au plus vite.

 

Toutefois, l'éditeur de DRM a publié un billet dans lequel il explique pourquoi il y aura encore des DRM. Il part de l'exemple d'un jeu de sport AAA très très récent qui n'avait pas de protection. Irdeto (plateforme de protection des systèmes informatiques) a suivi sur les réseaux P2P le nombre de téléchargements de ce fameux jeu AAA. Pour ne pas inciter plus, il reste secret. Il fut téléchargé sur PC 355 664 fois, ce qui donne au prix du jeu en boutiques 60$ une perte évaluée à plus de 21 millions de dollars US.

 

La guerre des pour/contre tipiak !

 

Le vrai problème, qui est répétable à chaque jeu hormis quelques exceptions comme les GTA par exemple, c'est que les 14 premiers jours sont critiques sur les ventes. 80% des ventes se font en moyenne sur ces 14 jours, dont souvent 50% dans les 4 premiers jours. On peut comprendre sans entrer dans la guerre des pour/anti tipiak que les développeurs ne touchent pas beaucoup de billes, et cela peut amener au genre de situation rencontrée avec Final Fantasy XV qui a vu faute de bons chiffres ses DLC annulés et l'arrêt de son développement futur.

 

Si certains reconnaissent tipiaker pour tester mais acheter ensuite, bien peu font la démarche d'achat malgré tout. Certes chacun pense n'être qu'une goutte d'eau dans ce business, néanmoins le meilleur moyen de marquer sa désapprobation reste, et de très loin, l'abstinence. Alors certes Denuvo est juge et partie dans cette affaire, mais les chiffres donnés à titre d'exemple ici sont un problème qu'avait déjà soulevé CD Projekt Red qui jouit pourtant d'une très bonne image de développeur PC. Pour conclure, Denuvo rappelle que son objectif moral avec les boites est de garder inviolée cette période critique des 14 jours.

 

denuvo

 Ca va forcément faire parler, lutte générationnelle de mentalités, mais quand les temps sont durs, le tipiak peut faire mal, et c'est pas près de s'arrêter ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 84 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !