Avec son Kickstarter fixé à 300k et qui a terminé à 1.5 million de dollars, on pensait le projet bien engagé en 2014. Et pourtant c'est 4 ans qu'il aura fallu pour faire aboutir le projet. Le jeu s'est très bien vendu puisque ce sont 1 million de copies écoulées dans les deux semaines qui ont suivi la vente, quand on sait que traditionnellement c'est dans le premier mois que le pic intervient, c'est un bon chiffre. Warhorse Studios a développé le jeu tel un indie, mais avec des ambitions plus poussées : scénario, monde ouvert, jouabilité, graphismes, le challenge était grand. Mais est ce un jeu réellement indie ?

 

Eh bien un peu des deux si on en croit le Game Director Daniel Vavra. Certes, il n'est pas au niveau des super productions type Assassin's Creed ou Shadow of War comme il le dit. Il aurait bien aimé faire un jeu AAA, mais n'a pas eu les moyens de faire tout ce qu'il souhaitait dedans. En revanche, oubliez les 1.5 million de dollars, la facture finale entre développement et publicité s'élève à 36.5 millions de dollars. On peut imaginer qu'il y a eu une partie de ce budget allouée par l'éditeur Deep Silver, lui-même propriété de THQ Nordic, mais il aura coûté bien plus que ce à quoi nous pensions en partant d'un innocent Kickstarter.

 

En tout état de cause, le jeu devrait être rentable et rentrer plus de monnaie que ce qu'il a coûté, mais probablement moins que ce que nous aurions pu penser. Un démineur 3D aurait pu rentrer dans l'enveloppe ! (Source Forbes CZ)

 

kingdom come deliverance

 Développer un jeu, indie kickstarté c'est bien, dépasser le minimum, c'est encore mieux, mais faut prévoir beaucoup plus en fait ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !