La Belgique avait déjà récemment fait parler d'elle lors du début de l'investigation par la commission des jeux s’intéressant de plus prêt au cas des loot boxes et des transactions dans certains jeux, dont le cas du désormais célèbre Star Wars Battlefront 2, duquel EA a d'ailleurs décidé de retirer (temporairement) toute transaction.

 

La commission est encore loin d'avoir achevé son travail, mais affirme d'ores et déjà que l'association argent et addiction corresponds bien à du jeu de hasard (bah voyons), et reconnaît l’étendue des loot boxes dans l'industrie, ainsi que des difficultés rencontrées dans l'application des lois existantes. Ce premier rapport indique aussi que certains éditeurs sont beaucoup trop agressifs avec leurs transactions en jeu (on ne vise personne...), et favorisent trop souvent le ciblage d'un public jeune.

De ce fait, selon la commission, il serait recommandable d'assurer à l'avenir une meilleure coopérations entre les institutions du gouvernement, les éditeurs et les agences de notations pour arriver à une application optimale des régulations et pour le bien des joueurs, tout en évitant de compromettre la qualité du jeu vidéo.

 

ea scumbag meme logo v2

 

Peut-être dans l'espoir d'influencer un tant soit peu la direction de la commission, le ministre de la Justice belge, Koen Geens, n'a d'ailleurs pas hésité à faire une petite sortie, en affirmant que le mélange jeu de hasard et gaming, particulièrement à un jeune âge, est dangereux pour la santé mentale de l'enfant. Il est même allé jusqu’à dire que les achats en jeu doivent être banni tant que l'acheteur ne sait pas exactement ce qu'il achète, et de ne pas limiter ceci à la Belgique seule, mais d'appliquer des mesures adaptées et concrètes à l'ensemble de l'espace européen.

Le monsieur a de l'ambition, mais on pariera volontiers que les éditeurs sauront utiliser leur créativité - à défaut, pour certains, de le faire pour les scénarios des jeux - d'une façon ou d'un autre pour éviter la disparition complète des boites à butins. 

 

Des régulations verront certainement le jour tôt ou tard, mais il n'est pas à exclure que cette histoire puisse se termine tout simplement avec des conditions d'utilisations supplémentaires à lire et à accepter avant d'installer un jeu, après quoi la consommation de loot boxes se ferait théoriquement en connaissance de cause... Une opinion partagée par certains sur la toile, seulement ce n'est probablement pas si simple, les lois sur les jeux de hasard sont souvent assez strictes et restrictives, il est donc difficile de prédire à quoi s'attendre exactement.

Et il ne faut pas se leurrer non plus, tout le monde semble vouloir se lancer dans la brèche en ce moment, mais il est plus que probable que ces actions avaient été prévues selon les pays, depuis un bon moment déjà, n'attendant qu'un catalyseur pour accélérer l'agenda. C'est donc sans surprise, dans la série TV de Trump qu'outre-Atlantique, l’État du Hawaï a également rejoint la bataille via une annonce vidéo officielle assez informative, incluse ci-dessous (en anglais). (Source : PCGames)

 

 Quelques nouvelles du front dans la bataille contre les loot boxes. Mais, il faudra encore patienter avant d'avoir du concret.  

Sur le comptoir, au même sujet

 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 16 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !