• Du bruiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit

Dans cette première partie, nous allons relever les nuisances sonores générées par nos protagonistes. Les Silents Wings 3 120 et 120 HS seront mis en compétition avec les anciennes révisions d'une part, et quelques références populaires du moment, piochées chez Noctua et Corsair. Nous ferons simple pour mesurer le bruit en effectuant un relevé avec un sonomètre placé à 5cm au-dessus de chacun des ventilateurs. Voilà les résultats :

 

 

La version classique du Silent Wings 3 est dans un mouchoir de poche avec son aïeul, l'excellent Silent Wings 2. Ce dernier tournant très légèrement plus vite, se montre un poil moins "bruyant" que la nouvelle révision. On met le terme entre guillemets, car à ce niveau la différence n'est pas vraiment perceptible. On notera que le roulement est très efficace et n'émet aucun bruit parasite, comme ce fut le cas avec la révision 2 du Silent Wings. Comparé à un NF-P12 11% moins véloce, les nuisances mesurées au sonomètre sont quasiment similaires, alors que le Noctua émet un son plus grave qui semble plus présent lors de l'utilisation.

 

En réduisant l'alimentation de 25%, l'écart se creuse et la différence de bruit dégagé est cette fois perceptible si vous avez l'ouïe fine. Dans le même temps, nous constatons que la vitesse de rotation passe à 1105tpm pour le Silent Wings 3 et 1210 pour la seconde révision. À cette vitesse, Le Noctua perd ses graves et devient moins bruyant d'après la mesure. Nous voyons également que le Pure Wings 2 génère plus de bruit dans ces conditions, pour une vitesse de rotation 8% supérieure.

 

Réduisons encore l'alimentation à 50% de sa capacité. Le Silent Wings 3 apparaît comme étant à sa limite tolérée puisque le ventilateur saccade. Le relevé des nuisances sonores indique tout de même 31.8 dB. L'engin se fond dans le niveau sonore ambiant, tout comme la majorité de l'échantillon de test, exception faite des modèles les plus véloces.

 

À 25% PWM, le ventilateur s'arrête. Seuls trois modèles continuent de tourner ici.

 

Nous avons ensuite comparé les différents modèles, sauf ceux qui n'en étaient pas capables bien entendu, à vitesse égale. Nous les avons calés sur celle du Silent Wings 3 et voici les résultats obtenus :

 

 

En limitant la vitesse de rotation d'une partie des ventilateurs présentés, on peut se faire une petite idée de l'efficacité du Silent Wings 3. Face à ses frangins, la nouvelle révision se montre un peu plus bruyante dans ces conditions. C'est aussi le maximum dont il est capable ici puisqu'il s'agit de sa vitesse de rotation maximale (avec la tolérance généralement admise). La première version du Silent Wings est très efficace ici et ne sert pas de faire-valoir. Attention au roulement qui émettra parfois quelques bruits de frottement sur cette version. La version High Speed du Silent Wings 3 se montre moins bruyante à 1450tpm (65% PWM). Pure Wings 2 et ML120 Pro sont, eux, plus largement audibles.



Les 30 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !