En (long) résumé

Logitech G900 Chaos Spectrum [cliquer pour agrandir]

Il est temps de faire le point sur ce que l'on a sous la main. Avec un prix de 179€, la G900 Chaos Spectrum se place directement dans le haut du panier de la marque. Elle embarque le même capteur optique que la G502 Proteus Spectrum, à savoir le PMW3366, fabriqué par Pixart en exclusivité pour Logitech et montant à 12000 dpi. Par rapport à la G602 de la marque, elle compense son manque de boutons par un fonctionnement gaucher comme droitier et par une réactivité annoncée de 1ms contre 2ms, en filaire comme avec le système 2,4GHz dédié.

 

Sa finition comme son design restent efficaces et en accord avec son niveau de prix, mais on peut lui reprocher de ne pas avoir de modification du poids ou de son volume comme c'est le cas de la R.A.T 9 de Madcatz par exemple. Néanmoins, son design s'adapte facilement à toutes les positions de jeu et la souris reste à la fois agile et confortable. Les boutons semblent être de bonne facture et restent plutôt discrets en termes de volume. Leur réactivité est bonne avec un toucher ferme et une course d'action plutôt courte. Gros plus pour la molette débrayable, signature Logitech sur le haut de gamme, qui permet d'avoir une roue crantée assez rigide comme une roue libre rapide et néanmoins précise. Il s'agit donc d'un modèle très équilibré qui ne souffre pas de défaut majeur, mais qui ne brille pas forcément par ses innovations visibles, alors que Logitech insiste pour affirmer que sa transmission de données, en filaire comme en sans-fil, est irréprochable même en conditions difficiles.

 

Bien que la marque soit probablement la plus connue du grand public, la G900 Chaos Spectrum aura affaire à de nombreuses concurrentes sur le marché de niche du sans-fil haut de gamme pour joueur. On a la R.A.T 9 de MadCatz, dont on parlait précédemment, qui passe sur un capteur laser à 6400DPI en proposant bien plus de modularité dans ses formes, tant qu'on est droitier, et que l'on trouve pour une 100aine d'euros. Chez SteelSeries, on a la Sensei Wireless qui est aussi chère que la G900, aussi ambidextre, dotée d'un capteur laser à 8200DPI et qui propose une expérience globalement similaire, les options exclusives à Logitech en moins. Pour les vrais joueurs qui aiment se la péter s'équiper, on peut aussi avoir du sans-fil chez Razer. On commence par l'Ouroboros, ambidextre à onze boutons et son système à double capteur optique et laser. Un engin assez complet, aux côtés modifiables et que l'on trouve aujourd'hui pour 129€ avec des prestations assez proches de celles de la G900. Pour moins cher (85€), on peut aller voir du côté de la Orochi qui est plus sobre, à sept boutons et se contente d'un capteur laser à 8200DPI. Histoire de faire le tour de ce qu'ils proposent, on regarde aussi le haut de gamme avec la Mamba Wireless, leur best-seller dont le câble a été remplacé par une base de chargement, qui fait péter un capteur laser à 16000DPI et neuf boutons (uniquement pour droitier) en échange de 175€.

 

On peut aussi confronter cette G900 Chaos Spectrum à la propre gamme sans-fil de Logitech. Pour les joueurs, ils ont toujours deux références présentes au catalogue sur ce segment. Premièrement la G700S, sortie en 2013, équipée de treize boutons et d'un capteur laser à 8200DPI, vendue à 84,90€. Et en suite, la plus récente G602 qui a le droit à plus de boutons (onze), mais à un capteur optique à seulement 2500dpi (adieu la roulette débrayable par contre) et surtout une connexion à 500Hz qui limitera son utilisation pour les fans de FPS, mais vendue moins de 65€.

 

Logiciel mis à part (car qu'il soit bon ou mauvais, une fois configuré l'on y revient pas), cette vitrine technologique qu'est la G900 Chaos Spectrum est difficilement critiquable. On tape dans le très haut de gamme avec un tarif qui le fait bien sentir. Reste à savoir si vous avez réellement besoin de tout ce qu'elle propose. Avoir du 1000Hz en sans-fil est intéressant pour un joueur professionnel (ou au moins un amateur acharné) de FPS, mais ne sera pas un argument de vente valable pour tout le monde. Claquer 180€ dans un mulot sans-fil alors qu'un modèle filaire à moins de 100€ pourra vous offrir tout autant n'est pas une gageure et demande réflexion, surtout lorsque d'autres modèles déjà présents sur le marché proposent des caractéristiques proches pour moins cher.

 

Le joueur de FPS professionnel étant plus sur de la souris filaire avec capteur précis et bouton sniper (type G502 en fait), avec Bungee (passe câble) pour éviter que ce dernier ne gêne le mouvement, on doute que ces derniers ne craquent pour une G900 Chaos Spectrum. L'engin est clairement bien réalisé et offre des performances dignes de la vitrine technologique qu'il est, mais un peu comme pour le clavier Cherry MX Board 6.0, un tel périphérique n'est vraiment destiné qu'à une poignée de personnes prêtes à dépenser autant et ayant l'assurance de pleinement exploiter ce qui leur est proposé.

 

Et au final :

comptoir 4starsEn avant pour la conclusion. Logitech nous propose une souris au design moderne et aux fonctions multiples. Vraiment confortable et parfaitement maniable, elle s'avère aussi légère qu'une souris filaire, le mode sans fil en plus, et le fait qu'elle soit ambidextre tout en proposant des fonctions au pouce est un plus certain. Surtout que l'application de gestion du mapping s'adapte parfaitement au concept en proposant des configurations automatiquement symétrisées. Aussi, que l'on parle de sa qualité de fabrication, comme de ses matériaux, il est difficile de reprocher quoi que ce soit à la G900 Chaos Spectrum. Surtout que son capteur et la gestion efficace des différentes configurations offrent de beaux résultats en jeu. Restent quelques détails qui lui enlèvent sa cinquième étoile: son prix, surement trop élevé par son placement en tant que vitrine technologique, et l'absence de station de recharge obligeant le joueur à recâbler sa souris régulièrement.



Les 35 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !