• Verdict

box miniNous voici parvenu au terme de ce dossier, et les prestations du Core i9-10980XE ne bouleverseront pas fondamentalement ce qui existait déjà sur LGA 2066. L'écart le séparant du 9980XE est en effet semblable à celui existant entre ce dernier et le 7980XE. Au final, les flagship de ces 3 générations ne sont distants en moyenne que de 5% au maximum, autant dire une paille. Cette stagnation est due à un processus de fabrication en bout de course, mais aussi à la volonté d'Intel de ne pas outrepasser le TDP fixé à 165 W pour sa plateforme HEDT. C'est donc sur un constat de relatif immobilisme des performances que les bleus lancent cette nouvelle génération. Les quelques mitigations hardware sont certes bienvenues, mais difficile de justifier une nouvelle génération sur ce seul argument. Comme nous l'indiquions il y a quelques jours lors de notre test du Core i9-9900KS, Intel se refuse à casser le prix de ses processeurs déjà existants, pour des raisons qui lui sont propres. Toutefois, le lancement de cette nouvelle gamme est le moment choisi par le géant du microprocesseur, pour adapter sa tarification au rapport de force l'opposant à son concurrent depuis l'introduction de Zen 2. Ainsi le tarif du processeur le plus véloce de cette dixième génération HEDT, est divisé par deux par rapport à la neuvième. C'est une démarche tardive mais bienvenue, tant la situation devenait difficile pour les puces du fondeur sur le marché du détail. Est-ce pour autant suffisant ? Pas nécessairement, mais c'est en tout cas un pas dans le bon sens pour Intel qui, faute de réelle nouveauté à introduire sur le marché, doit commencer à se battre sur les tarifs, situation qu'il n'a plus vécu depuis 2006. Pour une saine concurrence, il faudra tout de même que les bleus arrivent enfin à franchir ce cap de la nouvelle finesse de gravure, puisque l'on constate déjà qu'AMD est moins agressif sur sa tarification. Difficile de lui en tenir rigueur toutefois, vu sa position dominante et le renouveau qu'il a su apporter au marché ces deux dernières années.   

 

Intéressons-nous à présent aux autres nouveautés du jour, avec un bilan bien différent cette fois. Commençons par ce qui fâchera certains, la non compatibilité des nouveaux Ryzen Threadripper avec la précédente plateforme TR4. Comme nous l'avons précisé au cours de ce dossier, ce changement permet de repartir sur de bonnes bases pour l'avenir en évitant d'avoir à traîner un câblage du socket problématique vis-à-vis des canaux mémoire et profiter également de la génération 4 du PCIe. Autre point qui fera grincer des dents, le ticket d'accès à cette gamme grimpe encore, tant au niveau des cartes mères que des CPU, à nombre de cœurs équivalent. Par contre, là où l'on pouvait émettre quelques doutes quant à la pertinence des précédents 2970WX/2990WX, du fait d'un comportement très inconstant selon les tâches, cette remarque n'est plus du tout valable pour cette nouvelle génération, qui parait beaucoupmini tr plus aboutie. Les performances sont en hausse significative (+63% pour le 24 cœurs, +68% pour le 32) permettant de justifier l'inflation tarifaire. Bien entendu, ces monstres ne se destinent clairement pas à tous, l'utilisateur lambda n'aura que faire d'une telle débauche de parallélisme. Par contre, l'utilisation intensive de logiciels en tirant partie (création 3D, compilation, etc.), apportera un confort d'usage et un gain de temps (et donc de productivité) appréciable dans ce contexte. L'approche multichip a permis à AMD de prendre l'ascendant sur son concurrent au niveau des processeurs destinés au plus grand nombre, elle fait encore merveille en HEDT. De quoi rendre la position d'Intel encore plus délicate, même si comme nous venons de le voir, ce dernier n'hésite plus à présent à jouer sur les tarifs pour redonner de l'attrait à sa gamme. Que de changements en deux ans, avec un rapport de force entre les deux concepteurs de CPU complétement inversé, AMD dominant totalement au niveau des performances et Intel contraint de proposer des solutions moins onéreuses, afin de ne pas s'effondrer significativement pour les ventes au détail. Il conserve malgré tout des positions (très) fortes au niveau des OEM.

 

En résumé, le Core i9-10980XE permet de baisser nettement le ticket du 18 cœurs sur la plateforme LGA 2066, pour des performances en très légère hausse. Si c'est bienvenu et était quasi indispensable pour continuer à exister pour la vente au détail, la concurrence à ce niveau est redoutable avec un Ryzen 9 3950X moins onéreux et pourtant plus performant sur notre échantillon de tests, malgré son bus mémoire limité à 2 canaux et son déficit de 2 cœurs. Si on ajoute à cela une consommation moindre, une capacité ludique supérieure et la prise en charge d'interfaces plus modernes, on comprend aisément que malgré cette coupe drastique de son tarif par rapport à son prédécesseur, le positionnement du 10980XE reste problématique. Il est donc grand temps pour Intel d'enfin lancer de réelles nouveautés et pas juste une énième optimisation d'une architecture à présent fortement concurrencée. Ce ne sera visiblement pas pour tout de suite, d'où cette dixième génération.

En face, tout va bien pour AMD qui propose un niveau de performance tout bonnement hallucinant sur plateforme grand public, même si les tarifs commencent à la rapprocher très fortement du monde professionnel. Clairement les Threadripper 3000 ne jouent plus dans la même catégorie que leurs pendants Intel, expliquant aussi le réajustement tarifaire de ce dernier avec sa nouvelle génération. Les Threadripper 3960X et 3970X sont donc des monstres de puissance à tarif inaccessible pour la plupart, même si finalement pas plus onéreux que le Core i9-9980XE il y a quelques semaines ! Malgré tout, l'investissement global est plus que conséquent si on y ajoute le tarif d'une carte mère TRX4, à 500 € et plus. Les acquéreurs pourront se consoler en se disant qu'elle est dotée des derniers raffinement au niveau des interfaces, mais cela ne fait que confirmer le positionnement workstation de cette plateforme HEDT d'AMD, les tarifs allant de pair avec ce dernier, tout comme les prestations.    

noctua 40 bequiet 40 amd 40  intel 40 Logo G.Skill

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition des éléments de test.

 



Les 44 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !