• Threadripper 2920X & 2970WX

Comme évoqué en préambule, AMD a lancé sa gamme Threadripper de 2ème génération mi-août, mais seul le Flagship a été disponible dans un premier temps, suivi à la fin du mois par le 2950X, les 2 autres arrivant fin octobre. Nous vous invitons à lire ou relire le dossier que nous leurs avons consacré à l'époque, pour en apprendre davantage. Les rouges ont choisi de découper la gamme en 2 séries : la version X étant dévolue à ce que l'on pourra appeler les Power User, quant à la série WX disposant du plus grand nombre de cœurs, elle vise essentiellement les créateurs de contenus très lourds.

 

Gamme Threadripper 2 [cliquer pour agrandir]

Les 2 séries au sein de la gamme Threadripper

 

Pour nous permettre de tester l'intégralité de ces nouveaux processeurs, AMD nous a fait parvenir les Threadripper 2920X et 2970WX, sachant que nous avions déjà testé les autres au lancement et émulés ceux-ci. Comme leurs grands frères, AMD a opté pour un packaging orignal, soulignant le côté premium de l'acquisition. Le thème de l’œil est abandonné, mais le processeur est cette fois davantage mis en évidence.

 

box

L'emballage design des Threadripper de seconde génération

 

En sus du processeur, on trouve à l'intérieur un petit livret et 3 accessoires : un cadre orange permettant de sécuriser la mise en place du CPU (déjà installé sur ce dernier), un adaptateur pour la fixation d'un kit watercooling sur base Asetek (waterblock + pompe rond), et un tournevis de type Torx taré. N'y voyez aucun jugement, juste qu'à l'image d'une clef dynamométrique, ce petit outil limite le couple de serrage du socket au juste nécessaire.

 

Accessoires inclus dans la boite [cliquer pour agrandir]

Les accessoires inclus dans la boite

 

Le CPU se clipse et dé-clipse de son cadre sans difficulté, l'assemblage pourra alors coulisser en toute sécurité dans le rail de guidage du socket qui fiabilisera la mise en place de ce CPU plutôt encombrant et lourd, risquant de détériorer les pins en cas de maladresse sans ce système astucieux. On remarquera qu'AMD ne s'est  toujours pas donné la peine de renommer le cadre marqué SP3 (nom du socket pro), alors que Threadripper utilise officiellement la dénomination TR4 pour ce dernier.

 

Le TR 2970WX réutilise logiquement le format des CPU Epyc et Threadripper de première génération, intéressons-nous quelques instants à la face avant, en particulier le marquage du Heatspreader. Ce dernier rappelle que l'on est bien dans la gamme Ryzen, même si le socket diffère. La face arrière se retrouve dépourvue de pins, à l'instar de ce que fait Intel depuis des années : ce sont des points de contacts, évitant ainsi les détériorations du CPU lors de sa manipulation. Pour ceux qui se poseraient la question, 4094 sont présents ici.

 

Threadripper 2970WX face avant [cliquer pour agrandir]Threadripper 2970WX face arrière [cliquer pour agrandir]

Threadripper 2970WX recto et verso

 

Que nous apprend CPU-Z sur le Threadripper 2970WX ? 24 cœurs 48 threads, ça reste très impressionnant pour une puce "grand public" ! Les autres caractéristiques sont à l'avenant, avec un cache L3 de 64 Mo, 4 canaux mémoire et un TDP à 250 W, une valeur identique à son grand-frère, mais qui devrait être moins limitante que pour ce dernier, avec 8 cœurs en moins à alimenter. Passons aux fréquences afin de vérifier cela :

 

CPU-Z Threadripper 2970WX [cliquer pour agrandir]

CPU-Z Threadripper 2970WX (de gauche à droite : au repos, en charge sur 1 cœur puis tous cœurs)

 

Au repos, le CPU se stabilise à 2 GHz avec un peu plus de 0,8 V. En charge sur 1 cœur, le CPU atteint tout de même 4,2 GHz, même si nous n'avons pas été capable de "capturer" cette valeur via CPU-Z, c'est le cas avec HWinfo ci-dessous. La fréquence chute à 3,55 GHz une fois les 24 cœurs en action et contrairement au 2990WX, qui peut perdre davantage si le TDP est dépassé (nous avons noté par exemple 3325 MHz pour ce dernier via HWInfo), nous n'avons pas mesuré de chute additionnelle sur le 2970WX.

 

hwinfo 2970wx 1chwinfo 2970wx allc

CPU-Z Threadripper 2970WX (à gauche en charge sur 1 cœur puis tous cœurs à droite)

 

C'est fini pour ce TR 2970WX, passons à son petit frère maintenant. Le Threadripper 2920X utilise bien logiquement le même format et seul le marquage permet de différencier les 2 puces. La face arrière diffère très légèrement au niveau des CMS soudés au centre.

 

Threadripper 2920X : face avant [cliquer pour agrandir]Threadripper 2920X : face arrière [cliquer pour agrandir]

Threadripper 2920X côté pile et face

 

Que pense CPU-Z du Threadripper 2920X ? 12 cœurs pour 24 threads, TDP de 180 W, c'est un copier-coller du précédent TR 1920X au niveau des caractéristiques principales. Qu'en est-il des fréquences par contre ?

 

CPU-Z Threadripper 2920X [cliquer pour agrandir]

CPU-Z Threadripper 2920X (de gauche à droite : au repos, en charge sur 1 cœur puis tous cœurs)

 

Au repos, le CPU se stabilise à 3 GHz avec un peu plus de 0,9 V. En charge sur 1 cœur, ce dernier atteint 4,3 GHz. En pleine charge, la valeur minimale mesurée est de 3,85 GHz, lorsque le TDP est atteint, mais si ce n'est pas le cas, les cœurs peuvent prendre des valeurs plus élevées comme l'indique la capture d'écran ci-dessous.

 

hwinfo 2920x 1chwinfo 2920x allc

CPU-Z Threadripper 2920X (de gauche à droite : au repos, en charge sur 1 cœur puis tous cœurs)

 

Récapitulons ci-dessous la gamme complète commercialisée à partir de ce jour.

 

DésignationCœurs / ThreadsFréquence de base (GHz)Fréquence Max. XFR (GHz)Cache L3TDP (W)Tarif ($)
Threadripper 2990WX 32 / 64 3,0 4,2 64 Mo 250 1799 $
Threadripper 2970WX 24 / 48 3,0 4,2 64 Mo 250 1299 $
Threadripper 2950X 16 / 32 3,5 4,4 32 Mo 180 899 $
Threadripper 2920X 12 / 24 3,5 4,3 32 Mo 180 649 $

 

Pour ceux qui se poseraient la question, les 2920X et 2970WX utilisent une configuration 3 + 3 cœurs actifs par die pour arriver à respectivement 12 et 24 cœurs. Avant de passer au protocole de test page suivante, intéressons-nous a une nouvelle option mise en œuvre par AMD pour sa gamme WX. Le Dynamic Local Mode fait son apparition au sein de la dernière version  beta de Ryzen Master. Kesako ? Un service est exécuté au sein de Windows 10 avec pour but de déterminer les processus qui utilisent le plus de ressources CPU et les affecter automatiquement aux cœurs ayant un accès direct à la mémoire. Cela permettrait selon AMD, des gains moyens de 15% sur des applications sensibles à la latence ou faiblement threadées, sans impact notable sur les applications très largement parallélisées. Cette option est pour le moment activable dans Ryzen Master, mais AMD prévoit de l'inclure à terme au package du pilote chipset.   

 

ryzen master dynamic local mode [cliquer pour agrandir]

Dynamic Local Mode

 

Pour quels résultats pratiques ? Nous avons réalisé nos propres tests sur notre panel et nous arrivons à un gain moyen d'environ 1,5%, pour ainsi dire négligeable. Les plus "gros" gains se situent du côté ludique avec + 8% sous X-Plane 11, par contre en moyenne, le gain est plus restreint à 3%. Nuançons ces résultats par le fait que notre panel est justement constitué d'applications qui sollicitent largement les cœurs, ce qui ne laisse pas beaucoup de marge d'amélioration, si ce n'est dans le domaine ludique. Nous tâcherons dès que possible d'essayer des applications moins gourmandes pour vérifier les chiffres d'AMD. Cela montre que même si ces gains sont toujours bons à prendre, le Dynamic Local Mode ne remplacera pas pour autant l'accès direct à la mémoire pour la série WX. Voilà, c'est terminé pour cette partie, passons au protocole de tests page suivante




Les 56 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !