• Indices applicatifs

Même si le résultat de chaque test est plus important qu'un indice global, ce dernier permet toutefois d'établir une hiérarchie en un coup d’œil. Commençons par le domaine applicatif, c'est-à-dire tous les tests pratiques hormis les jeux. Notons que les deux Phenom II sont ici "désavantagés" du fait de l'impossibilité de lancer 2 tests (absence de SSE 4.1) où ils se voient donc crédités de 0. Le Core i9-7900X, malgré certaines contre-performances, parvient à prendre l'ascendant sur son devancier pour 6 pourcents.

 

Dans certains tests très gourmands (rendu 3D, encodage vidéo) l'avantage peut être plus significatif ce qui en intéressera certains, d'autant que ce décacore est vendu bien moins cher que le précédent. On reste malgré tout sur des tarifs élitistes, surtout en comparaison de la concurrence. Si on regarde à présent son petit frère, aka le Core i7-7740X, son comportement est très proche du Core i7-7700K, le petit bonus de fréquence ne changeant pas grand-chose au final, et ce en toute logique !

 

 

 

• Indices ludiques

Concentrons-nous à présent sur le domaine ludique, qui a son importance vu l'intérêt d'une partie de notre lectorat pour ces activités ! Le résultat n'est cette fois pas du tout du même acabit puisque le Core i9-7900X se montre largement moins performant que ses prédécesseurs (-16% par rapport au Core i7-6950X). De quoi réduire à néant ou presque (4%) l'avantage d'Intel à ce niveau face à la concurrence, qui perdure pourtant depuis 2006 ! Le Core i7-7740X n'a pas du tout ce problème et tutoie au contraire les sommets : c'est à se demander si Intel n'a pas finalement conçu ce dernier comme "alibi" pour proposer une solution au top de la performance ludique sur LGA 2066, ce que ne propose pas Skylake-X...

 

 

 

• Indices totaux

Si l'on s'attarde cette fois sur l'indice global regroupant nos 24 tests pratiques, c'est bel et bien le Core i9-7900X qui devient le nouveau roi (dans le même pourcent que son devancier) malgré sa relative contre-performance ludique. Bien entendu, ce résultat pourra varier selon le panel retenu (plus ou moins de jeux par exemple). L'avantage sur le Ryzen 7 1800X est proche de 28 % pour un tarif 2,5 fois plus élevé. Les derniers pourcents de performance sont toujours les plus chers en informatique, mais avec la quasi disparition de l'avantage ludique, il ne reste plus beaucoup d'arguments permettant de justifier un tel surcoût. Reste à tester les versions 8 et 6 cœurs moins onéreuses pour vérifier leur comportement en pratique à l'aune de leur tarification.

 

 




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : Skylake-X
Page n°3 : Core i7-7740X & Core i9-7900X
Page n°4 : LGA 2066 & X299
Page n°5 : ASUS Prime X299-Deluxe
Page n°6 : GIGABYTE X299 AORUS Gaming 7
Page n°7 : Configurations et protocole de test
Page n°8 : Performances synthétiques
Page n°9 : Compression et encryptage
Page n°10 : Création 3D et vidéo
Page n°11 : Traitement photos
Page n°12 : Encodage vidéo
Page n°13 : Rendu scènes 3D
Page n°14 : Compilation
Page n°15 : Performances ludiques
Page n°16 : Indices de performance
Page n°17 : Consommation & efficacité
Page n°18 : Overclocking & températures
Page n°19 : Verdict

Les 33 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !