• Comportement mémoire

Le PC est livré avec une seule barrette de mémoire, comme nous l'avons vu. En quantité suffisante certes, mais le choix est somme toute étrange. Nous avons mis cela sur le compte de la réduction de coût, mais également afin de faciliter l'upgrade ultérieur si nécessaire. Mais alors, comment se comporterait la machine une fois équipée de 16 Go de mémoire en dual channel ? Nous tentons l'expérience avec deux barrettes de 8Go de Corsair Vengeance LED que l'on cadencera à 2666 MHz pour coller aux spécifications du module livré par Cybertek. Voici un panaché de résultats :

 

 

Le gain dans ces conditions est visible par les chiffres. En pratique, vous ne sentirez que peu de différence puisque l'on relève moins d'une minute d'écart pour compiler le moteur Unreal Engine en dual channel, alors que le rendu est réalisé 20 secondes en avance et l'encodage prendra 13 secondes de moins pour arriver à son terme. La vitesse de compression gagnera 3 Mo/s, tandis que le gain sur le chiffrement sera encore plus anecdotique. En somme, si le choix parait étrange de prime abord, il n'est pas forcement incohérent sur une petite machine multimédia/gaming comme nous pouvons le voir. Et c'en est fini de ce dossier.

 

• La conclusion

Nous achevons ce premier test d'une machine complète sur une bonne note. Le PC assemblé par Cybertek est plutôt équilibré pour l'usage auquel il est destiné. L'assembleur n'est pas vraiment gourmand sur le prix comme nous avons pu le voir. Au détail, vous économiserez approximativement 70 € pour un équipement identique. Rien d'excessif comme nous l'avons souligné. L'Insurgent profite d'une mise à jour récente et voit son SSD M.2 passer à la norme NVMe sans que le tarif ne soit impacté.

 

En ce qui concerne les performances, un PC ainsi équipé sera plus à l'aise en jeu. En applicatif lourd, l'Insurgent est un peu poussif ce qui n'est absolument pas important si ça n'est pas votre activité principale. Il est pourtant capable de réaliser sans mal toutes les tâches que nous lui imposons, mais la patience sera de mise.

Que dire de plus sur cette machine ? L'assemblage est bien réalisé malgré les contraintes, notamment l'alimentation non modulaire, la présence d'un seul module de mémoire n'est pas une hérésie et permet l'upgrade ultérieur si besoin, le refroidissement est assuré par un Hyper 212 Black Edition performant et la ventilation correcte du boîtier. Cependant, on note un niveau de bruit élevé d'origine. L'alimentation des ventilateurs de façade se fait sur un Molex 12V, ce qui interdit toute régulation de ceux-ci sans un réducteur de tension. L'ajout d'un splitter pour les connecter directement à la carte mère permettra de profiter de sa régulation, en réduisant significativement les nuisances et sans impacter sérieusement les températures.

 

Voilà ce qui ressort de notre dossier consacré à L'Insurgent de chez Cybertek. Si vous cherchez un PC multimédia/jeux abordable, il sera parfaitement capable de vous satisfaire. Disponible à 1100 € dans cette configuration (sans Windows), il dispose des deux ans de garantie légale. L'enseigne est présente sur une grande partie du territoire. Si vous êtes chanceux, vous pouvez profiter de l'une des 22 boutiques pour faire votre achat ou vous assurer d'un suivi si l'achat en ligne vous fait peur.

conlusion cybertek 2

 



sommaire


Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 13 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !