• Performances en refroidissement

Voilà le moment critique, la mesure des températures en charge. Pour ce faire, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant notre quad-core surmonté du Cryorig C1. La gestion de la vitesse de rotation du système de refroidissement de la carte graphique sera réglée sur auto comme indiqué dans le protocole. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante.

 

Autant être franc tout de suite, la circulation d'air dans le Portal est un vrai calvaire ! Notre configuration est mise à mal ici avec des températures élevées relevées sur tous les éléments. La carte graphique est proche de son point de rupture malgré une ventilation de boîtier à fond. Notre disque dur est bien mis à mal avec une température relevée proche des 50°C à l'issue de la période de charge. Bref, tout chauffe fort de la carte mère au processeur. En ralentissant la ventilation du boîtier, l'ensemble ne fait pas un pli. La carte graphique rend l'âme la première.

 

Le BitFenix Portal bien gavé

La bête tout équipée

 




Sommaire

1 • Préambule
2 • Présentation
3 • Protocole et Nuisances sonores
4 • Performances en refroidissement
5 • Verdict

Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !