COMPTOIR
  
register

Tout fout le camp ! La qualité des clefs USB se dégrade

Les clefs USB pas chers ou offertes ne sont pas fiables ; c’est un peu le scoop qui ressort d’un rapport de l’entreprise CBL, spécialisée dans la récupération de données... Plus sérieusement, CBL stipule que les clés USB sont de moins en moins fiables, avec une baisse globale de la qualité et de nombreuses malversations. Une mauvaise publicité pour des dispositifs souvent délaissés au profit du stockage dans le nuage de nos jours.

clef usb inscription effacée

Clé USB dont l'inscription de la puce NAND a été effacée © CBL Datenrettung

Précisons en préambule qu’il ne s’agit pas là d’une étude répondant à un protocole standardisé, mais d’un retour d’expérience. Celui de la société allemande CBL Datenrettung GmbH, basée à Kaiserslautern. Elle récupère des données présentes sur des dispositifs endommagés depuis une vingtaine d’années, et a donc une bonne légitimé à en parler. En outre, la publication rapporte que la qualité des puces mémoire des cartes micro-SD diminue aussi, bien que le papier se focalise sur les clefs USB.

Deux tromperies

Conrad Heinicke, le directeur de la société, expose deux types de maquignonnage. Le premier est une réutilisation de puces provenant de fabricants fiables comme SK Hynix ou Samsung, mais défectueuses et donc mises au rebut par ces sociétés. Elles sont parfois récupérées pour être utilisées dans des clefs USB sans marque. En pratique, ces puces recalées au contrôle qualité offrent des capacités de stockage inférieures à celles prévues, et peuvent souffrir d’une durée de vie plus limitée.

puce nand nom masqué

Autre puce NAND avec une marque masquée © CBL Datenrettung

Le second est plus original, avec une carte SD reliée à un micro-contrôleur USB.

carte micro sd usb

Carte microSD en guise de puce NAND © CBL Datenrettung

Beaucoup de ces clés USB frelatées proviennent de cadeaux publicitaires. Il y a toutefois quelques modèles commercialisés dans le lot, bien que le nom d’aucune marque ne soit jeté en pâture. Conrad Heinicke explique :

« En ouvrant des clés USB défectueuses, nous avons trouvé l'année dernière une fréquence alarmante de puces mémoire de qualité inférieure avec une capacité réduite et le logo du fabricant effacé sur la puce. Des cartes microSD manifestement mises au rebut et rendues méconnaissables sont également soudées sur une clé USB et, au lieu d'être gérées par le contrôleur interne de la microSD, elles sont gérées par le contrôleur externe sur la carte de la clé USB. »

Bon, la duperie n’est pas née en 2023. Des clefs USB contrefaites ou de mauvaise qualité inondent assurément le marché depuis de nombreuses années. Toutefois, Conrad Heinicke désigne explicitement la QLC comme l’un des facteurs aggravant les problèmes de fiabilité. Rappelons qu’une mémoire flash NAND SLC (Single-Level-Cell) stocke un seul bit par cellule ; le contrôleur ne doit ainsi distinguer que deux niveaux de tension. Pour une mémoire QLC à quatre bits par cellule, il y a seize états.

types de mémoire

Différents types de mémoire © Kingston

Conrad Heinicke souligne que ces mémoires haute densité sont moins endurantes et bien plus sujettes aux erreurs de lecture. En outre, les erreurs dues à la température sont également plus marquées. Les fabricants vertueux compensent normalement ces phénomènes avec des systèmes de correction d'erreurs perfectionnés.

Comment préserver une mauvaise clef USB ?

La publication de CBL formule plusieurs recommandations. La plus évidente est bien sûr de ne pas acheter des produits trop bon marché, ni d’utiliser une clef USB offerte en cadeau pour stocker des données importantes. Le cas échéant, pour limiter les risques, la prescription est la suivante : stocker sa clef au frais (pas non plus dans un frigo ; disons ne pas la laisser dans la voiture en plein soleil), l’utiliser au moins une fois par an - idéalement tous les six mois - pour lire les données, ce, afin que les mécanismes de correction des erreurs puissent réparer certaines données effacées ; enfin, ne pas surcharger la clef, là encore pour préserver les mécanismes de protection et de correction d'erreurs.

Un poil avant ?

Les ventes de processeurs en forte hausse en 2023

Un peu plus tard ...

10% de perfs en plus pour les Core 14e génération chez ASRock

Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !