La semaine dernière, Guru3D avait testé une des fonctionnalités que les cartes Turing peuvent gérer, l'Adaptive Shading. Pour résumer encore une fois cette technologie, il s'agit de calculer mieux le shading en fonction de la scène à afficher, proposant une hiérarchisation en fonction des zones. En effet nul besoin de calculer un shading complet sur des objets lointains et petits a contrario d'objets au premier plan. Cette souplesse de calcul ne détruit - selon Nvidia - pas la qualité de rendu finale mais est plus rapide qu'un calcul global.

 

Guru3D avait donc observé des gains de l'ordre de 5% sur le seul jeu qui en profite, Wolfenstein 2 New Colossus, TheTechReport en a fait de même sur les 3 puces Turing et en UHD. Les gains sont aussi observés chez nos confrères, qui auraient aimé avoir plus de détails sur le pourquoi du comment de cette technologie, bref avoir les datasheets et pas la présentation Nvidia. Néanmoins ça a l'air de fonctionner et les gains sont du même ordre. C’est joli puisque c'est acquis en UHD, là où la moindre image par seconde gagnée en vaut 10. Ca ne fera pas oublier qu'en RayTracing c’est pas la même tronche, mais c’est une méthode on ne peut plus gourmande, qui aura mis près de 15 ans à débarquer dans les GPU. Le premier jet étant souvent décevant, on espère que le caméléon persistera pour l’améliorer, ainsi qu'AMD quand il sera prêt !

 

nvidia turing gpu t [cliquer pour agrandir]

 

 En cette fin du mois de novembre, c'est le Nvidia Adaptive Shading qui a les projecteurs braqué sur lui. Après le DLSS et le RayTracing, 3è techno Turing à être analysée.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !