La haine-ramme ? Qu'est-ce donc ? Alors que d'autres compagnies concentrent leurs efforts de recherche et de développement envers des mémoires non volatiles tels que la 3D XPoint (Intel) ou la NVDIMM (une sorte de hybride RAM/NAND), Fujitsu est bien plus intéressé par un autre type de mémoire non volatile, la Nano-RAM ou NRAM, dont le constructeur avait déjà acquis une licence auprès de la compagnie américaine Nantero. Les ambitions de la NRAM ? Devenir calife à la place du calife au sein des PC et prendre le poste actuellement occupé par la DRAM classique. Pour ce faire, la solution de Nantero est constituée essentiellement de nanotubes de carbone dont la solidité serait près 50 fois supérieure à l'acier, mais avec la moitié de la densité de l'aluminium et 1/50 000ème du diamètre d'un cheveu humain.

 

Pour compléter ce tableau déjà idyllique, la technologie NRAM promet évidemment - sans être spécifique - monts et merveilles en vitesses d'écritures, en densité, et en consommation électrique, le tout avec un coût moins élevé par rapport aux mémoires non volatiles actuellement sur le marché. Mais ce n'est pas tout ! De surcroît, il aurait été démontré lors de tests préliminaires que la NRAM est capable de fonctionner sans sourciller à des températures d'au moins 200°C, tandis que ses spécifications vantent une capacité à gérer du 800°C, tout autant qu'un potentiel de stockage des données sur plus de 1000 ans dans un environnement à 85°C et plus de 10 ans à 300°C. Youpi ? La solution de stockage idéale pour survivre dans un environnement hostile de réchauffement climatique et s'assurer de laisser une trace de nos erreurs aux générations futures ?

Certes, ce n'est pas (encore ?) marqueté directement comme tel. En tout cas sur le papier, la NRAM c'est chouette et Fujitsu semble y croire. En vrai d'ailleurs aussi, car Nantero avait déjà fourni sa technologie maison pour la navette spatiale de la mission Atlantis en 2009 et dispose apparemment aussi déjà d'un bon nombre de prototypes fonctionnels depuis 2001. De son côté, Fujitsu serait actuellement en train de développer des solutions LSI à base de NRAM de première génération gravée en 55nm et souhaiterait leurs lancements avant la fin de l'année. Après quoi, Fujitsu a annoncé vouloir étendre son offre NRAM avec des produits individuels.

 

Comme pour de nombreuses nouvelles technologies, à défaut de ne pas survivre, leur adoption peut aussi nécessiter beaucoup de temps et d'efforts. Heureusement, la NRAM de Nantero dispose d'un soutien chez Dell, Cisco, Kingston et CFT Capital, ce qui devrait au moins donner une chance à la NRAM de faire son trou au fil des prochaines années. On se rappellera tout de même que Fujitsu avait déjà annoncé en 2016 une production en masse de la NRAM pour 2018, mais visiblement il n'aura pas vraiment su s'y tenir et se contentera donc dans un premier temps de puces LSI avec de la NRAM intégrée. L'année prochaine sera la bonne, si si ! (Source)

 

nantero nram carbone nanotubes

 Fujistu annonce désormais la production en grosses quantités la de NRAM pour 2019. Petit retour sur la Nano-RAM, le bébé technologique futuriste de Nantero ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 16 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !