Si le nom de NuVia vous dit quelque chose — outre sa proximité avec NVIDIA — c’est normal : la start-up avait défrayé la chronique en affichant ouvertement ses ambitions de révolutionner le monde des semi-conducteurs au moyen d’une puce novatrice. Composée d’anciennes têtes de chez Apple, ARM ou encore AMD et Google, la boite s’est rapidement trouvée face à un procès de la pomme, qui redoute la réutilisation de savoir-faire internes.

 

Néanmoins, le but de la firme reste inchangé, et les architectes ont commencé à communiquer sur leur vision de la chose, en s’exprimant via un post sur leur blog. Leur premier CPU se destinera aux serveurs, se nommera Orion et utilisera le jeu d’instruction ARM, pour s’intégrer dans un SoC pourtant le patronyme de Phoenix.

 

nuvia core power

 

Pour ce petit bout de silicium, les promesses sont grandes : au moyen d’un redesign complet du pipeline, NuVia espère bien tenir tête à tous les cadors du genre sur le plan des performances brutes, mais aussi du ratio performance/watt. Comprendre que leur produit ARM est censé réussir à battre Intel ou AMD sur le plan de la performance et de la consommation, une allégation loin d’être anodine ! Cependant, de nouvelles générations de processeurs sont également prévues chez cette concurrence ; ce qui n’empêche pas NuVia de fanfaronner : même avec une augmentation des performances de 20 %, leur SoC devrait rester plus efficace ; le tout sans multiplier les cœurs à foison, sans fréquence boost irréaliste ni consommation ahurissante. Intrigués ? Nous aussi : le comptoir est sur le coup !


Un poil avant ?

Et une nouvelle mise à jour de DXVK : la 1.7.1

Un peu plus tard ...

Gamotron • Mon royaume pour un cheval !

Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !