COMPTOIR

Samsung et Alienware ont tous causé d'écrans gaming de 34 pouces embarquant une dalle QD-OLED lors du CES 2022. Chez Alienware, c'était même plutôt du concret, puisque de nombreuses caractéristiques ont été révélées sur son écran AW3423DW, prévu en Europe pour ce printemps, semblerait-il. En l'occurrence, ce serait donc à ce moment-là le premier écran QD-OLED sur le marché ! Pour rappel, les QD-OLED représentent une nouvelle avancée en gestation chez Samsung depuis plusieurs années déjà, une technologie fusionnant OLED et quantum dots. Le rétroéclairage est assuré par des OLED bleues, tandis qu'un film de quantum dots gère la création des sous-pixels rouge, vert et bleu. Par rapport à l'OLED blanche traditionnelle, la QD-OLED serait supérieure en termes de luminosité, couleur et angle de vision. Des avantages que Samsung a encore expliqué lors du CES 2022 :

 

 

 Chouette sur le papier, mais voilà, tout n'irait pas pour le mieux en pratique, spécifiquement à la production ! Une rumeur a émergé affirmant que Samsung obtiendrait un rendement d'environ 30 % seulement dans les étapes front-end de la production de ses dalles QD-OLED, un chiffre qui chuterait encore plus bas dès que l'on prend en compte les étapes back-end comme la modularisation... En effet, les difficultés seraient nombreuses, particulièrement avec le processus de séparation des matières organiques. Une amélioration du rendement ne serait apparemment pas prévue de sitôt et la production de Samsung resterait de seulement 30 000 substrats par mois pour l'année 2022. En théorie, ce serait assez pour produire 1 million de dalles QD-OLED de TV et de moniteurs pour cette période... à condition d'avoir un rendement de 70 % ! Face à cette situation, le constructeur coréen n'aurait pas encore décidé s'il est pertinent d'investir davantage dans la production.

 

À voir comment cela évolue et s'il faut toujours croire en l'arrivée de la technologie encore cette année, mais on comprend maintenant peut-être un peu mieux pourquoi Samsung est resté en retrait avec l'annonce de ses propres produits, son premier écran QD-OLED ayant seulement vaguement été mentionné en marge du CES 2022, et qu'il a plutôt laissé le devant de la scène aux premiers acheteurs de ses premières dalles QD-OLED, notamment Sony et Dell. Qui dit petite production, dit généralement aussi prix élevés. Justement, le tarif de 6000 € avancé pour le téléviseur 65 pouces QD-OLED de Sony pouvait déjà laisser songeur... Cela étant dit, LG aussi avait commencé petit avec son OLED, démarrant avec une capacité mensuelle de 14000 à 34000 substrats de dalles W-OLED en 2015, et il en est aujourd'hui à 170 000. Alors tout n'est certainement pas perdu ! (Source : THE ELEC, via Computerbase)

 

alienware aw3423dw

Un poil avant ?

Dell double le contraste de l'IPS avec ses nouveaux UltraSharp !

Un peu plus tard ...

Hopper fait peur, ce n'est pas pour les fillettes !

Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !