Entre la puce de sécurité Apple T2 présente dans les Mac Pro verrouillant l’ajout de matériel non authentique et l’utilisation massive de composants non standards (citons, au hasard, les SSD soudés sur les MacBook ou encore le port Lightening sur les iBidules), la marque à la pomme n’est pas vraiment un modèle en matière de réparabilité. Pourtant, des efforts en ce sens semblent avoir été effectués sur les derniers produits : programme plus élargi de réparation par un tiers, conception facilitant le démontage sur le Mac Pro, mais aussi certains modèles portables, et publication de guides de réparations officielles des iMac 4K et 5K sur leur site.

 

apple keynote 092017

 

Pourtant, Apple est également massivement investi dans une bataille juridique s’opposant au « droit à la réparation » au pays de l’oncle Sam, une contradiction qui se refléterait en interne. En effet, à l’occasion d’un procès antitrust concernant la firme, des e-mails ont été rendus public, soulignant l’ambiguïté de la position de l’entreprise, et son manque clair de stratégie globale, même au plus haut point des décisionnaires. Il s’avérerait même que les guides cités plus haut ne soient présents que pour gagner une certification de l’organisme EPEAT outre Pacifique. Une initiative louable, certes, mais qui n’a — semble-t-il — pas été assimilé par tous les dirigeants, puisque l’un d’entre eu a réclamé (toujours en interne, par mail) la dépublication desdits manuels... heureusement sans application.

 

Inutile de jouer les naïfs, Apple est loin d’être le seul dans ce cas. La série des Surface, chez Microsoft, n’est pas vraiment plus gâtée, et, plus globalement, la grande majorité des bousins misant sur une finesse excessive. Pourtant, une capacité de réparation amoindrie, c’est une durée de vie plus courte et donc un impact écologique plus marqué : pas vraiment dans la politique actuelle. Gageons donc que les lois se durcissent à ce niveau, surtout lorsque le marketing vante à tort et à travers un produit « respectueux de l’environnement » ! (Source : iFixit)

 Des emails provenant d'une affaire juridique révèle des débats internes à l'entreprise concernant la réparabilité des engins. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 20 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !