V'là t'y pas qu'un nouveau DiRT sort, même qu'il s'appelle DiRT 5, le bougre. Sans refaire l'historique complet de la franchise (il y a les Gamotron dominicaux pour ça), évidemment on reste sur un jeu de caisses développé par Codemasters, et évidemment il y aura de la terre et de la poussière. Mais pas que. Ce qu'on peut préciser en revanche, c'est que le moteur graphique baptisé Onrush Engine nous permet de jouir d'un rendu plutôt agréable, d'aucuns diraient que ça flatte la rétine sans pour autant casser des briques. Les autres critiqueront l'IA, mais là n'est pas le propos.

 

 

Le propos du jour, c'est bel et bien de voir ce que ce nouveau DiRT peut fournir en terme de "sensations", et pour ça il nous faut faire chauffer les moteurs au même titre que notre RTX 2080 Gaming OC. Ça tombe bien, un benchmark intégré au jeu est disponible, de quoi nous permettre de faire quelques passes pour donner un premier aperçu des performances du bouzin. Et comme d'habitude, on a utilisé le preset Ultra (max) qu'on a comparé au preset le plus bas (Min). Les bench ont beau être plus ou moins aléatoires, les résultats se tiennent dans une moyenne très restreinte, et nous avons donc retenu le bench moyen pour chaque preset. Ça ramouille un pwal en 4K UHD, et là encore certains diront que c'est normal avec une "simple" 2080, mais c'est très curieux de voir à quel point cette trentaine d'ips de moyenne donnait l'impression d'en avoir une dizaine de moins une fois en jeu...

 

 Dirt 5 stop. RTX 2080 stop. Comparo ultra/min stop. Onrush engine bouffeur de FPS stop. Le tout en 4K, bisous ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 16 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !