Techniquement, un processeur mobile n’est pas si différent d’un processeur du bureau, en socket : il est toujours relié à un chipset et possède un facteur de forme bien défini lui permettant d’être soudé sur un large nombre de mobales. Du coup, la perspective de (ré) utiliser du matériel initialement prévu pour de l’informatique nomade est tentante, d’autant plus quand les CPU mobiles sont issu d’une génération différente de leurs homologues de bureau, par exemple avec Tiger Lake. La chose a même déjà été réalisée par d’obscurs vendeurs chinois, toutefois avec un niveau de finition loin de la concurrence.

 

Cette fois-ci, l’opération semble davantage rodée : l’intégrateur Maxsun a en effet levé le voile sur une carte mère spécialement étudiée autour d’un processeur mobile : la MS-Meterstone i7-11800H Plus. Comme son nom l’indique, la belle intègre un proco Tiger Lake, le i7-11800H (8 cœurs, 16 threads @ 4,6 GHz en boost), ce qui en fait la première carte ATX à pouvoir recevoir un CPU de cette génération — exception faite des NUC 11 Extreme qui peuvent bénéficier d’une carte PCIe contenant un 11900KB, mais ce dernier cas est plus exotique encore.

 

maxun ms meterstone tiger lake

Si jamais vous ne vous souvenez plus de la génération, il n’y a qu’à lire le PCB !

 

Avec Alder Lake officiel, l’intérêt de ce type de carte est d’autant plus réduit, pourtant la belle n’était pas si dépourvue de qualité : le CPU est protégé par une plaque d’aluminium et de cuivre permettant d’adapter un refroidisseur standard, la connectique n’est pas si mal avec deux slots M.2 dont un en PCIe 4.0, seulement 2 slots DIMM mais 3 emplacements PCIe (x16, x4 et x1). Les entrées/sorties s’en tirent également dans la moyenne basse avec 4 USB 3.0, 3 3.0, 3 jacks, 1 port PS/2 pour les nostalgiques ainsi que deux DP et deux HDMI. Notez la présence d’un port RJ-45 compatible Ethernet 2,5 G. Reste qu’à un prix affiché d’environ 454 USD sur un site spécialisé chinois, cette carte au CPU soudé n’a pas vraiment de quoi se défendre, typiquement face à un APU Zen — encore faut-il que la disponibilité soit au rendez-vous. (Source : Expreviews via VideoCardz)


Un poil avant ?

La farce Star Citizen a englouti plus de 400 millions de dollars en presque 10 ans

Un peu plus tard ...

Qualcomm et Microsoft auraient un accord d'exclusivité pour Windows on Arm, mais ce serait bientôt terminé...

Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !