COMPTOIR

NVIDIA tenait sa conférence à la GTC, par la voix du boss Jensen. Le gros de la conférence a été tenu par Omniverse, qui est la trousse à outil pour tous les créateurs de tout poil, offrant un environnement hardware avec les RTX (surtout celles à base d’Ada Lovelace), logiciel (pour connecter les environnements) et structurel (pour la diffusion). Mais ce que les joueurs attendaient, c’était le GPU vedette, Ada Lovelace.

 

NVIDIA a présenté rapidement les cartes à venir, mais pas que. Le gros GPU possède 76 milliards de transistors, il est le fruit d’une cohabitation entre les verts et TSMC pour un procédé qui semble adapté, N4. C’est de la GDDR6X signée Micron qui officie dedans. Nous avons la 3e génération de RT Cores, la 4e de Tensor Cores, le tout amélioré et en quantité astronomique par rapport aux RTX précédentes. Notez la présence d’Optical Flow Accelerator, chargés d’accélérer le traitement d’information de mouvement entre deux frames, complémentant ainsi les unités précédemment citées dans le pipeline de rendu RTX/DLSS, mis à contribution avec le nouveau DLSS 3, détaillé ci-après.

 

En interne et dans la plus grosse des versions de Lovelace, NVIDIA annonce pas moins de 90 TFLOPS côté cœurs CUDA et un doublement de l’efficacité énergétique, de quoi rassurer les amateurs de rastérisation ; d’autant plus que le scheduler devient plus intelligent et est capable de réordonner le travail à la volée : un début d’Out-of-Order sauce GPU ! En pratique, cela se traduirait par des performances 2 à 3 fois supérieures en Ray Tracing, et 25 % meilleures en jeu. Côté RT, justement, la puissance des cœurs dédiés est affichée à un équivalent de 200 TFLOPS (contre 49 sur Turing et 78 sur Ampere), ce qui représente un doublement du débit d’intersection rayon/triangle calculable. Enfin, les Tensors Cores se retrouvent jumelés avec les Optical Flow Accelerator pour élargir leurs capacités. Niveau puissance, le total culmine à 1 400 TFLOPS : voilà de quoi inférer en masse des réseaux pour tout et n’importe quoi.... enfin, surtout le DLSS pour nous !

 

Voilà les différences entre Turing, Ampere et Ada :

 

diff turing ampere ada

 

La RTX 4090 possède 24 Go de GDDR6X, devrait avoir les perfs de « 2 à 4x » celles de la RTX 3090 Ti, sera disponible le 12 octobre prochain pour 1599 $ pour le modèle FE. Pour les autres ça sera forcément plus, d'autant que l’euro n’est plus à notre avantage par rapport au dollar et que la TVA s'invite.

 

rtx4090 slide

 

Puis sont arrivées les deux RTX 4080, les rumeurs disaient vrai. Pourquoi le même nom pour deux cartes différentes ? En tout cas, la grosse RTX 4080 16 Go de GDDR6X offrirait elle aussi 2 à 4 fois les perfs de la RTX 3080 Ti, pour 1199 $, la petite à 12 Go sera à 899 $. Elles arriveront courant du mois de novembre, ce sont les prix des FE, nouveauté, conversion euro/dollar, TVA et hype devraient composer un cocktail financier détonnant. En tout cas, il faudra voir et découvrir les conditions qui amènent à des ratios de perfs si élevés entre Ampere et Ada.

 

rtx4080 slide

 

Avec tout ça, le DLSS 3 est également annoncé. Il est basé sur le DLSS 2 et son CNN, tous deux basés sur un autoencodeur pour effectuer de la mise à l’échelle 1080p en prenant également en entrée les vecteurs de mouvement. Le DLSS 3 ajoute une composante "optique" utilisant les nouveaux accélérateurs OFA (Optical Flow Accelerator) pour calculer les changements effectués entre deux frames afin de générer des frames intermédiaires et, ainsi, renforcer la fluidité. L'idée est similaire aux techniques employées pour la restauration de vidéos anciennes que vous avez peut-être déjà vu sur TonTuyal, mais la chose est ici effectuée en temps réel.

 

dlss3

 

Reste que les frames intermédiaires nous seront affichées à la place de la nouvelle frame, entrainant fatalement une latence accrue : NVIDIA s'est bien gardée de communiquer sur cet effet, il faudra donc voir en jeu ce que cela donne, en particulier pour les titres nerveux (jeux de courses et FPS en tête) dans lesquels des changements de l'ordre du dixième de milliseconde se retrouvent perceptibles. Reste que le bousin apporterait des performances en hausse allant jusqu'à un facteur 4, autant dire que nous allons attendre avec impatience sa sortie officielle !

 

dlss3 prediction

 

Voici les 35 jeux/moteurs 3D prévus de passer sous DLSS 3.

 

A Plague Tale: Requiem
Atomic Heart
Black Myth: Wukong
Bright Memory: Infinite
Chernobylite
Conqueror’s Blade
Cyberpunk 2077
Dakar Rally
Deliver Us Mars
Destroy All Humans! 2 – Reprobed
Dying Light 2 Stay Human
F1Ⓡ 22
F.I.S.T.: Forged In Shadow Torch
Frostbite Engine
HITMAN 3
Hogwarts Legacy
ICARUS
Jurassic World Evolution 2
Justice
Loopmancer
Marauders
Microsoft Flight Simulator
Midnight Ghost Hunt
Mount & Blade II: Bannerlord
Naraka: Bladepoint
NVIDIA Omniverse
NVIDIA Racer RTX
PERISH
Portal with RTX
Ripout
S.T.A.L.K.E.R. 2: Heart of Chornobyl
Scathe
Sword and Fairy 7
SYNCED
The Lord of the Rings: Gollum
The Witcher 3: Wild Hunt
THRONE AND LIBERTY
Tower of Fantasy
Unity
Unreal Engine 4 & 5
Warhammer 40,000: Darktide

 

Du coup, tous les potos y vont de leurs annonces, ASUS, GIGABYTE, MSi, Inno3D, Zotac, Colorful, Gainward et Palit, mais pas EVGA, ont leurs modèles prêts ou presque. Vivement les tests, rouges ou verts, pour voir le nouvel échiquier des perfs 3D.

 

rtx4090 roundup

Un poil avant ?

Les NUC 12 Enthusiat débarquent chez Intel

Un peu plus tard ...

RDNA 3 a aussi une date, c'est une bonne chose !

Le premier jet est sorti, les promesses sont alléchantes, les tests confirmeront - ou pas - les ambitions de Lovelace.

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 114 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !