Encore du Pascal dénudé, mais cette fois-ci en couleurs !

Si nous vous causons d’un die shot de Pascal sur le Comptoir, cela n’a rien à voir avec notre cher chauve tué par balle, mais bien d’un cliché macro du silicium gravé formant le GP100. Si la fin d’année nous avait une série de gros plans en (50) nuances de gris, voilà que le trublion Fritzchens Fritz — il vaut mieux le voir écrit... – est de retour, avec, cette fois-ci, de la couleur ! En effet, exit les infrarouges, les photos du jour sont prises directement à la lumière visible : de quoi laisser la puce briller de mille feux et changer de teinte selon l’orientation de l’appareil.

 

nvidia gp100 all dies

Le démontage n’a pas dû être une sinécure, mais tout le beau monde a pu être extrait, y compris l’interposer massif !

 

Si la puce n’a évidemment pas changé dans son organisation générale depuis notre dernier commentaire, nous pouvons toutefois noter quelques détails sur ces nouvelles images, dont l’impressionnante précision dans l’empilement des couches de HBM, voyez plutôt.

 

nvidia gp100 hbm interposer

 

Côté die, le démontage a légèrement esquinté le côté inférieur gauche du die, mais cela ne nuit heureusement pas à la compréhension générale. Cette fois-ci, les 4 contrôleurs HBM, en jaune orangé sur le haut et le bas du die, se distinguent clairement, tout comme le contrôleur PCIe sur la partie gauche ainsi que le contrôleur NVLINK, supposément sur l’extrême droite. En bas ce ce contrôleur se situent probablement les fixed functions, héritages des primitives graphiques intégrées en dur dans les premiers GPU et, dans la tranche centrale, les 4 mégots de L2. Quant au L1, 24 Kio sont intégrés dans chacun des 60 SM, bien visibles : il s’agit des amas rectangulaires bleus verts se plaçant de part et d’autre du cache. Si vous comptez les structures régulières vaguement carrées, vous pourrez en dénombrer 30 identiques : il s’agit des TPC (Texture/Processor Cluster), une structure regroupant 2 SM (soit 128 cœurs CUDA).

 

nvidia gp100 die shot colors

 

Dernier point, et non des moindres, les 6 GPC (Graphic Processing Cluster, organisé en 3 +3 des deux côtés du L2), possèdent chacun deux petites zones orangées : l’une tachetée de jaune, l’autre plus régulière. Tensor Cores ? RT Cores ? Que nenni, tous deux sont absents de Pascal : le premier n’arrive que sur Volta, et le second sur Turing ; il serait donc plutôt question de logique de contrôle, peut-être pour l’ordonnancement des instructions. Pour tout admirer de plus près, dirigez-vous vers la galerie originelle !

 

Un poil avant ?

Windows 11 ? Linux ? Grâce aux dernières mises à jour, le manchot prend la couronne pour Alder Lake

Un peu plus tard ...

Raccorder la fibre sans malfaçons, ce n'est pas encore gagné...

Une nouvelle vue de près du GP100, voilà qui ne se refuse pas !

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !