L'autre jour, en marge de l'annonce des résultats d'Intel, nous avions également abordé le sujet des GPU Xe, précisément que l'Irix Xe Max - surtout connue en tant que DG1 - est en chemin vers les OEM et que la DG2 se trouve dans les labos d'Intel. Pour se replonger en détail dans les tréfonds de l'aventure Xe d'Intel, il convient également de revisiter notre résumé complet de l'Architecture Day 2020 du fondeur. Forcément, avec l'arrivée des premières cartes DG1 chez les assembleurs, il fallait s'en douter que les premiers benchs n'allaient pas tarder à fleurir, c'est tout à fait normal. Ainsi, l'Iris Xe Max s'est payée ses deux premières tournées sous Geekbench 5 - pas le benchmark le plus représentatif d'un usage normal, mais ça permet un peu de situer le machin, surtout qu'Intel est resté assez muet en public sur le sujet des performances, alors que la carte marque tout de même le "grand" retour d'Intel sur le marché du GPU dédié.

 

Sur le plan technique, l'Iris Xe Max embarque 96 unités d'exécution, soit 768 shader cores. Précédemment, le GPU avait déjà été flashé en présence de 3 Go de GDDR6 et 4 Go de LPDDR4X, ce qui sous-entend qu'il pourrait être configuré aussi bien avec l'un qu'avec l'autre. La fréquence maximale observée lors des passes Geekbench a été de 1,5 GHz, mais les détails de sa configuration exacte base/boost sont encore flou, la carte avait aussi été flashée à 1,55 GHz (potentiellement un overclocking manuel). Pour les scores, l'Iris Xe Max a donc obtenu 11885 points, devançant à peine la GeForce MX 330 (384 unités de calcul, 1,594 Ghz) avec 11162 points et derrière la Radeon RX 550X (512 ou 640 unités de calcul, 1,287 GHz) avec 12598 points, tandis que la MX 350 (640 unités, 1,468 GHz) en a 13832.

 

 

Bien entendu, les résultats sont à prendre avec des pincettes, l'engin finalisé pourra très bien faire pire, ou mieux, et les pilotes aussi ont leur rôle à jouer. Le positionnement affiché ici n'est pas tellement choquant, l'intérêt initial de la DG1 n'étant probablement pas tant de lutter uniquement sur le plan des performances, mais potentiellement pour permettre à Intel de cultiver un nouvel écosystème mobile à commencer avec Tiger Lake, et pourquoi pas promouvoir un combo multiGPU Xe avec sa puce graphique intégrée (qui embarque également 96 EUs), comme une fuite précédente l'avait déjà suggéré. On verra bien, et surtout, il faudra se rappeler que ce n'est que le début, la marge de progression sera logiquement assez conséquente. Les premières machines portables Tiger Lake avec Iris Xe Max sont attendues pour décembre, l'épreuve du feu n'est donc plus très loin !

 

logo intel iris xe max

 Plus que quelques semaines avant l'entrée en matière du premier GPU dédié d'Intel depuis longtemps. Maintenant qu'il est chez les OEM, les premiers benchmarks arrivent...  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !