La gamme Lightning (Z) de MSI consiste traditionnellement en des déclinaisons surboostées, massives et virtuellement taillées en V du GPU situé à la pointe de la pyramide des GPU "mainstream", autrement dit généralement la puce "Ti" en haut de gamme du caméléon. À titre d'exemple, voici à quoi ressemblait la GTX 1080 Ti Lightning Z d'il y a deux ans, ou encore la GTX 980Ti Lighting (tout court) et la GTX 780 Ti Lightning (idem). On imagine que la RTX 2080 Ti Lightning Z devrait avoir bien plus de choses en commun avec la GTX 1080 Ti Lightning Z qu'avec les deux autres susmentionnés. Par contre, il faudra dans un premier temps se contenter des images du PCB de la future RTX Lightning Z, ce qui n'est pas un mal puisque c'est bien plus intéressant et informatif que les images seules d'une carte bêtement affichée avec son gros radiateur tout plein de RGB.

 

msi rtx 2080 ti lightning z pcb [cliquer pour agrandir]

 Vu comme ça, ça semble très propre. Mais attention, les apparences peuvent être trompeuses ! Vivement une analyse à la loupe...

 

Les photos proviennent des overclockeurs de renom Gunslinger et Littleboy ayant tous deux reçu un exemplaire de la carte en avant-première, ils ne se sont évidemment pas fait prier pour torturer le machin et partager quelques images. Sans surprise, le PCB est propre (trop propre ?) tout en affichant pas moins de 19 phases VRM réparties de part et d'autre de la surface pour abreuver de jus la mémoire GDDR6 et le TU102, une alimentation assurée en amont par 3 prises PCIe 8 pins, comme c'est assez souvent le cas sur ce genre de modèle "overkill". À titre de comparaison, la prédécesseur Pascal demandait lui aussi 3 prises PCIe  8 pins, mais pour un étage d'alimentation de 14 phases "seulement". Sans que l'on sache encore à quoi ressemble le radiateur intégral de cette RTX Lightning Z, un bon tiers de la carte sera en tout cas recouvert d'une plaque comprenant un caloduc plat et des ailettes afin de participer à l'évacuation de la chaleur. À noter que le contact avec les phases DrMOS se fait toutefois indirectement.

Les sessions d'overclocking se sont achevées avec la validation GPU-Z d'une fréquence assez ouf de 2450MHz, sans spécifier le type  de  refroidissement utilisé pour y arriver. Mais on pencherait plus pour du LN2 (ou similaire) qu'autre chose, il sera bien plus pertinent de voir ce que ça donne sous air avec sa ventilation d'origine.

 

Cette future concurrente de cartes telles que les RTX 2080 Ti Aorus Xtreme de GIGABYTE ou AMP Extreme de Zotac pourrait être lancé par MSI lors du CES 2019, quoi qu'il en soit on anticipe d'ores et déjà un tarif adapté au nombre de chevaux sous le capot de l'engin et à la quantité de LED (encore inconnue) embarquée. Un modèle à réserver surtout aux amateurs d'overclocking de l’extrême fortunés ou à vivant à crédit, pour les autres, le GPU Boost 4.0 introduit avec Turing sait déjà faire un assez bon boulot (voir notre test des GeFORCE  RTX) pour obtenir des fréquences optimales selon les conditions de la carte, et qui sont plus que suffisantes pour les activités ludiques du quotidien. En attendant, puisque nous sommes dans le sujet, n'hésitez surtout pas à relire nos Hard du Hard "Comment juger la qualité d'un PCB" et "VRM et GPU, une relation compliquée".  (Source : TPU)

 

msi rtx 2080 ti lightning z oc gpuz

 Monstrueuse la future RTX 2080 Ti Lightning Z de MSI ? À peine !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués