COMPTOIR

La fin de la semaine dernière et le weekend furent plutôt bien animés suivant le dernier rapport de TrendForce, selon lequel Intel aurait apparemment décidé de repousser jusqu'à fin 2023 la production en volume de la tuile GPU pour Meteor Lake utilisant l'un des procédés de classe N3 de chez TSMC. Un retard qui aurait par conséquent affecté son CapEx 2022 et 2023, et plus spécifiquement les investissements pour l'expansion des lignes de productions en N3 du fondeur taiwanais. Il n'en fallait pas plus aussi pour que certains avancent l'hypothèse d'un retard pour Meteor Lake, jusqu'à présent planifié pour 2023, tandis que d'autres ont suggéré la possibilité également d'un souci avec l'Intel 4 - process 7 nm qu'Intel est censé utiliser pour Meteor Lake - chez le fondeur... Bref, chacun y est allé un peu de sa sauce pendant le weekend ! 

 

Cependant, peu de temps avant, lors de l'annonce des résultats Q2 2022, Pat Gelsinger avait encore réaffirmé une énième fois le lancement de Meteor Lake pour 2023 et que c'est bien cette année-là qu'Intel dévoilera son premier processeur « désagrégé » construit autour du procédé Intel 4 et qui, par ailleurs, montrerait une bonne santé dans les laboratoires du fondeur et dans ceux de ses clients (toujours selon Patou). Certes, les plus sarcastiques diront qu'un lancement papier avec une volume très faible de Meteor Lake en décembre 2023 suffirait toujours parfaitement à ne pas faire mentir son PDG ni la feuille de route...

Ensuite, les équipes de relation publiques d'Intel et de TSMC n'auront évidemment pas attendu longtemps après la publication du papier de TrendForce pour réagir, sans doute pour couper l'herbe sous les pieds des rumeurs avançant des retards pour leurs technologies respectives et qui ne sont naturellement pas une bonne presse pour leurs services. Ainsi, TSMC a simplement dit que ses projets d'expansion vont se poursuivent comme planifiés, sans mentionner aucun client spécifique, comme le fondeur taiwanais à l'habitude de le faire. Intel, de son côté, aurait publié un communiqué non sollicité, réaffirmant à nouveau le lancement de Meteor Lake en 2023 et que la production reste dans les délais. 

 

intel logo tsmc inside

 

Bon, au fond, il est tout à fait possible que TrendForce se soit plus ou moins planté dans ses propos. Mais il est bien entendu probable qu'il y ait aussi un peu de vrai et qu'Intel ait bel et bien opté pour renégocier certains aspects de son contrat avec TSMC et revoir ses plans d'externalisation. Pourquoi ? Allez savoir ! Problème avec le N3 chez TSMC ? Volonté d'Intel d'utiliser plutôt un N3E potentiellement meilleur ? Un Intel 4 qui avance finalement très bien et rapidement ? Contexte macroéconomique ? Contexte géopolitique ? Toujours est-il que les clients majeurs de TSMC (AMD, Qualcomm, MediaTek) planifient toujours de faire produire en N3 pour 2024 et Apple devrait toujours être le premier à l'adopter fin 2023. 

 Il est important aussi de noter que l'usage du N3 pour la tuile GPU de Meteor Lake n'a jamais été un détail confirmé, bien que cette possibilité fût envisageable depuis la publication de cette roadmap, faisant vaguement mention d'un « N3 externe » sous Meteor Lake et Arrow Lake, sans que l'on sache si cette info était vraiment censée s'appliquer aux deux. D'ailleurs, selon ce leaker, Meteor Lake n'aurait présentement pas de portion en N3, à l'inverse des générations suivantes, Arrow Lake et Lunar Lake. Dans la foulée, une autre rumeur lancée par ce twittos avance que le tGPU du SoC mobile Meteor Lake pourrait même être fortement réduit en taille, en passant de 192 EU en N3 à 128 EU en N5. Cette information ne serait pas tout à fait nouvelle, puisqu'en mai dernier, c'est DigiTimes qui affirmait qu'Intel avait modifié sa commande pour faire fabriquer la puce GPU de Meteor Lake en 5 nm au lieu de 3 nm.

 

Bon, on n'est pas plus avancé... Qui a tort, qui a raison ? On le saura peut-être en 2023. En fin de compte, il semblerait qu'il faille tout juste retenir de cette cacophonie que Meteor Lake sera a priori bien dans les temps et toujours fabriqué avec le procédé Intel 4, mais que le vente semble souffler en direction d'une puce graphique intégrée plutôt gravée en 5 nm, « parce que raisons » ! Et voilà ?

Un poil avant ?

Gamotron • C'était (pas) mieux avant

Un peu plus tard ...

La RTX 4080 aurait encore changé... Et une option TITAN désormais sur la table ?

Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !