Il n'y a pas qu'à Taiwan, en Europe ou aux USA que les usines poussent, l'ile tropicale de Singapour est elle aussi devenue un véritable paradis du semiconducteur au fil des dernières années. Elle accueille déjà les bureaux de nombreux acteurs du semiconducteur sur l'espace pourtant très réduit de ses terres, ainsi que des usines de Globalfoundries, Micron, STM, NXP, Infineon et UMC, sans oublier la très bonne présence des différents fournisseurs cruciaux, comme Siltronic. En somme, c'est un écosystème au top ! On se souviendra que Micron y avait renforcé sa présence en 2019, puis GlobalFoundries en 2021, eh bien c'est maintenant au tour d'UMC de le faire !

 

umc

 

Le fondeur pureplay taiwanais, numéro 2 mondial (assez loin) derrière TSMC, a annoncé la construction d'une nouvelle usine à proximité de son Fab 12i existant, elle se nommera Fab 12i P3. Le projet, qui profite du soutien de plusieurs clients ayant déjà signé et prépayé des contrats pluriannuels d'approvisionnement de puces avec UMC, coutera la modique somme de 5 milliards de $ et doit être achevé pour 2024, avec un démarrage de la production la même année, à raison de 30 000 wafers par mois. On est donc assez loin des projets mégalomaniaques aperçus ailleurs, et c'est bien normal, puisque cette expansion se concentrera avant tout sur la production de puces pour smartphones, appareils connectés, automobiles, IoT et 5G s'appuyant sur les procédés matures 22 et 28 nm, le tout sur du wafer 300 mm. 

 

Bien qu'il ait grandement développé sa présence à domicile ces dernières années, UMC suit aussi d'assez près la stratégie de son compatriote taiwanais TSMC visant à renforcer sa présence ailleurs dans le monde, notamment en raison des instabilités géopolitiques. À ce jour, UMC possède 12 usines, dont 8 à Taiwan. 7 sont équipées pour traiter du wafer 200 mm, 4 peuvent produire de la puce sur wafer 300 mm. En tout, UMC peut débiter jusqu'à 800 000 wafers chaque mois, ce qui place le fondeur juste derrière Intel en matière de capacité selon des chiffres de 2021. À titre de comparaison, TSMC possédait une capacité de 2,7 millions sur cette même période. (Source)


Un poil avant ?

Pas de répit pour l'industrie du semiconducteur ?

Un peu plus tard ...

Un test pour Elden Ring, un jeu de cape !

1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !