C'était au début de 2019 que Bob Swan, auparavant CFO d'Intel, avait retiré sa veste de CEO en intérim pour prendre définitivement les manettes de PDG à la demande du comité de direction, après des mois passés à la recherche d'un nouveau dirigeant, poste pour lequel plusieurs grands noms avaient initialement aussi été retenus, dont Lisa Su. Tout ceci, on le rappelle, avait été déclenché par le départ abrupt de Brian Krzanich en juin 2018, parce qu'il aurait fraternisé avec une employée, ce qui va apparemment à l'encontre des règles de la boite. Mouais... 

 

intel ex ceo resigned thug indium

 Allez, on en ressort une vieille !

 

On peut dire que Brian avait clairement abandonné la barre du navire à un moment plutôt opportun, vu les tempêtes que la compagnie a encore dû affronter depuis : le come-back tonitruant d'AMD, la pénurie du 14 nm, l'avancée laborieuse vers le 10 nm, le retard du 7 nm, le COVID-19... Autant de choses qui auront immanquablement vraiment mené la vie dure à Monsieur Swan depuis son arrivée au poste de grand manitou. Le nouveau CEO s'était aussi attelé à la tache de recentrer les efforts de la compagnie sur ce qui marche, tout en lâchant du leste simultanément, une stratégie qui a notamment donné lieu à une réorganisation interne suite aux problèmes avec le 7 nm et à la vente d'ici 2025 de la division NAND du fondeur à SK Hynix, entre autres.

 

Après autant d'émotion en si peu de temps, Brian serait-il fatigué ? Possible. La transcription d'une conversation entre un investisseur et un analyste, organisé par le Susquehanna International Group (SIG, une entreprise mondiale de trading), dont les grands points ont été partagés sur Reddit, suggère qu'Intel serait d'ores et déjà à la recherche d'un nouveau PDG ! Départ volontaire de Bob Swan, fin de contrat, ou remerciement ? Allez savoir. En tout cas, une liste de 4 candidats potentiels aurait déjà été établie et une décision serait attendue pour le premier trimestre de 2021... On sera donc bientôt fixé sur son sort. L'information serait assez crédible, et on ne peut nier qu'Intel a un grand besoin de fraîcheur dans sa vision.

 

SIG a aussi abordé le sujet du 10 nm, dont l'avancée est toujours aussi laborieuse, malgré les bonnes qualités de la version 10 nm SuperFin par rapport au 10 nm de base. Les rendements seraient en ce moment toujours particulièrement faibles, aux alentours des 50 % — mieux que Cannon Lake qui obtenait moins de 25 % avec l'iGPU désactivé, mais toujours insuffisant. Concernant le 7 nm, SIG est allée jusqu'à dire que le retard du procédé sera beaucoup plus important que les 6 à 12 mois avancés par le fondeur... Il n'y aurait pas d'information sur la durée exacte du retard et même Intel ne serait en mesure de le dire ! On rappelle qu'Intel fera appel à un ou plusieurs fondeurs externes (en l’occurrence TSMC) pour la production de certaines de ses futures puces, dont les GPU Xe-HPC. Toutefois, le fondeur avait déjà annoncé que ce n'est qu'au début de 2021 qu'il aura assez de visibilité pour prendre une décision définitive concernant l'externalisation de la production et définir les gammes concernées.

 

Enfin,  SIG aurait aussi affirmé aux investisseurs qu'Intel ne sera pas en position de rattraper AMD avant fin 2024, voire début 2025, dans la mesure où les deux compagnies respectent rigoureusement leurs roadmaps respectives déjà établies — ce qui serait toutefois plus simple à faire côté AMD, que pour Intel... On souhaite bien du courage à l'hypothétique potentiel futur PDG d'Intel, la route s'annonce longue et très bossue !  (Source : Hexus, Reddit)


Un poil avant ?

Course à la V-NAND : vers de meilleurs SSD ?

Un peu plus tard ...

L'UNI FAN de Lian Li passe au 140 mm, et du câblage RGB pour le GPU

 Encore des chamboulements en vue chez Intel, potentiellement à la recherche d'un nouveau PDG !  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 10 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !