Ah, la fibre, l’objet de toutes les convoitises (pour des raisons évidentes, naturellement) et débats en ce moment même chez nous (et certainement ailleurs aussi) — enfin surtout son déploiement un peu laborieux, on vous invite d’ailleurs à relire notre point fibre juin 2020 ! Alors que nous sommes très nombreux encore à attendre le Saint Graal qui nous nargue parfois à distance posé sous le goudron pile en face de la maison ou de l’immeuble, impatients de pouvoir goûter aux plaisirs d’une connexion qui fuse (sur le papier) à la vitesse de la lumière, les chercheurs n’attendent pas pour pousser la fibre optique toujours au-delà.

 

panneau fibre optique

 

Parce qu’il en faudra tôt ou tard toujours plus pour satisfaire toujours plus d’utilisateurs et pour aller toujours beaucoup plus vite, les chercheurs de l’University College London (ULC), KDDI (opérateur télécoms japonais) et Xtera (poseur de câble sous-marin) se sont associés pour signer un nouveau record de vitesse de transmission de données sur 40 km : 178 Tbit/s, ou 178 000 000 Mbit/s pour se la jouer encore plus grosse !

Exemple qui parlera à (presque) tout le monde, c’est là un débit suffisant pour télécharger la totalité du catalogue Netflix en une seconde ! Chouette, non ? À cette vitesse, cela ne prendrait que moins d'une heure pour télécharger l’ensemble des données ayant servi à fabriquer la première photo d’un trou noir (dont le stockage a requis une demi-tonne de disques durs et un transport en avion) ! Selon l’UCL, c’est là aussi un résultat proche de la limite théorique de vitesse pour la fibre optique telle que définit par le mathématicien américain Claude Shannon en 1949, mais qui ne correspond pas à la limite théorique des capacités de la fibre elle-même. 

 

Ce record explose d’environ 20 % celui des Japonais de NICT établis en 2018 à 159 Tbit/s. Bien entendu, vous imaginez bien qu’il ne s’agit pas là de résultats obtenus avec un câblage standard, mais très spécialisé que nous ne sommes pas prêts à retrouver dans nos chaumières, dont les prouesses serviront toutefois définitivement ailleurs, par exemple pour l’infrastructure des centres de données. En effet, les chercheurs précisent aussi que la nouvelle technique peut aisément être déployée en mettant à jour les amplificateurs situés tous les 40 à 100 km d’un réseau de fibre optique et pour la modique somme de seulement 16 000 £, ce qui est relativement bas coût dans ce domaine.

Enfin, pour y arriver, les équipes de recherche ont développé des constellations « Geometric Shaping », dont les nouvelles propriétés optimisent le transfert de données en utilisant diverses propriétés de la lumière et plusieurs techniques d’amplification pour augmenter la puissance du signal. Pour un peu de lecture technique, c’est ci-dessous ! 

 

 La fibre optique n'a pas encore fini de nous montrer de quoi elle est capable et signe un nouveau record ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !