Alors que le nouvel iPhone s'offre le luxe de coûter davantage qu'une RTX 2080 Ti - soit plus qu'un SMIC, pour remettre des ordres de grandeur à cette démesure ; une nouvelle bataille juridique fait rage. Le problème viendrait d'Apple qui, faisant fi de son contrat le liant à Qualcomm, aurait communiqué en toute connaissance de cause du code source appartenant à ce dernier à Intel.

 

Or ces programmes volés concerneraient des outils de développement de micrologiciels des modems inclus dans les téléphones de la pomme, et - selon Qualcomm - auraient été indûment utilisées pour augmenter les performances de "chipsets de modems de qualité inférieure" manufacturés par Intel. Toujours selon l'accusation, ces vols de propriété intellectuelle auraient été perpétrés selon un plan de longue date ; alors même qu'une plainte similaire est déjà en cours depuis novembre 2017, mais selon laquelle la mise à disposition des données n'était qu'accidentelle.

 

Qualcomm équipait la totalité des modems des iPhones depuis 2007 jusqu'à 2016, mais le vent avait tourné en faveur d'Intel suite à une dispute d'origine financière entre les deux entreprises premièrement citées (si bien que tous les iPhones de dernière génération intègrent une puce bleue). On peut donc comprendre que la firme soit restée hargneuse face à un partenaire de longue date ; surtout si les faits s'avèrent fondés. Un premier procès se tiendra en avril 2019, mais ce genre d'affaire entre deux géants a très souvent tendance à s'éterniser, voire se régler à l'amiable avec un bon gros chèque suivant les stratégies des entreprises. Affaire à suivre ! (Source : EETimes)

 

apple keynote 092017

 Piquer du code source de chez Qualcomm pour augmenter la performance de modems Intel, voilà le cœur de l'intrigue. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !