Après 20 ans de bon et loyaux services, François Piednoël a annoncé via Twitter sa décision de quitter Intel. Cet ingénieur français (cocorico !) était un des grands noms de l'entreprise, notamment à l'origine de la plateforme dual processeur Skulltrail. On vous voit déjà venir avec vos sourires narquois et non, il n'est pas question d'aller chez AMD. En effet, sa connaissance bien trop profonde de l'écosystème bleu rend impossible son emploi par d'autres sociétés spécialisées dans les processeurs de calcul. Ou aller alors ? Il annonce "faire quelque chose de différent", on peut penser au domaine de l'IA qui a le vent en poupe en ce moment, ou au wearable ; à moins que son chemin ne se porte sur la VR.

 

Issu de l'École de Saint-Cyr et de l'Université du Havre, il a ensuite été employé 26 ans par l'armée de Terre jusqu'en 1994 ("don't ask, can't tell", soit "ne demandez pas, je ne peux rien dire" peut-on lire sur son CV à ce sujet). Il avait alors atteint le grade de colonel, de quoi se faire respecter dans la jungle des entreprises ? Pas si sûr. Employé par le géant de Santa Clara depuis 1997, il fut un moteur de la transition hors de la sombre époque du Pentium 4 et supervisera par la suite les performances des générations suivantes. Au total, ce cher érudit au nom de hobbit à reçu 35 Intel Division Awards récompensant la sortie réussie de nombreux produits, ansi que trois Intel Achievement Awards pour le Core 2 Duo en 2006, la plateforme Skulltrail en 2007 ainsi qu'un système mesurant l'expérience utilisateur sur les systèmes tactiles en 2011.

De manière assez surprenante, Intel ne semble pas avoir été mis au courant de cette décision et n'a à ce jour publié aucune réaction à ce sujet.

 

Intel Core 2 Extreme

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 18 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !