• PERFORMANCES

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

 

Attaquons tout de suite avec le relevé des températures. Les deux modèles testés sont donnés pour une capacité de dissipation de 250W pour le modèle Pro et 200 pour le Dark Rock 4. Ils passent tous deux notre première série sans encombre. Le Dark Rock se montre un peu moins endurant qu'un Shadow Rock Slim à fond. Le Dark Rock Pro 4 par contre vient se frotter au monstre de Noctua. Il se le paye à 95W, mais se laisse un peu distancer avec 140W à dissiper. L'équilibre est retrouvé sur le premier palier de régulation. À 75% de leurs capacités, les deux ventirads reviennent coller à leurs concurrents directs sur notre panel. Les autres paliers ne sont plus en faveur du Dark Rock Pro 4 qui laisse l'avantage au NH-D15 de Noctua. Quant au Dark Rock 4, il peut terminer les tests, bien que la température soit un poil élevée à 25% en 140W. Les deux modèles du jour sont efficaces, mais ne se démarquent pas franchement.

 

En ce qui concerne les tests à 220W, nous avons été surpris de voir que le Dark Rock Pro 4 ne passe pas la première série de mesures. Le test plante systématiquement dans le premier tiers après le lancement de la charge. C'est bien dommage pour ce modèle donné pour un TDP de 250W.

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

C'est un exercice qui vous est familier maintenant et qui nous permet de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Voici les nouvelles références face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le modèle testé aujourd'hui face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

 

Face à nos modèles performants, le NH-D15 pour l'aircooling et le MasterLiquid 240 pour le watercooling, le Dark Rock Pro 4 ne perdra pas la face. Par contre ses deux ventilateurs ne génèrent plus assez de flux d'air pour lui permettre d'être performant en charge à basse vitesse. Le Dark Rock 4 se fait logiquement distancer. Face à des modèles massifs ou endurants, il aura bien du mal.

 

• NUISANCES SONORES

 

La où be quiet! met tout le monde d'accord, c'est au niveau des nuisances sonores. Avec moins de 49 dB relevés à pleine vitesse, le Dark Rock Pro 4 est un exemple à suivre. La régulation permet de le rendre totalement discret dès 50% de ses capacités. Il devient inaudible sous ce seuil. 

Le Dark Rock 4 nous offre également un festival. Il se paye tout le panel lorsque son ventilateur est à fond. Le schéma sera le même pour lui, dès qu'il sera régulé. On l'entendra tout juste dès 75% et il sera inaudible une fois passé sous ce seuil. Les nouveaux be quiet! sont excellents ici.

 

• ET DONC ?

comptoir_4stars.pngNous en avons terminé avec les nouveaux Dark Rock de be quiet!. La marque ne nous livre pas une énorme mise à jour de ses modèles, mais juste une petite évolution ici. Les deux références proposeront dorénavant un nouveau système de fixation, bien plus simple à mettre en oeuvre qu'auparavant. On apprécie d'ailleurs le fait qu'un tournevis soit proposé dans le bundle, surtout pour le Dark Rock Pro 4. Nous l'avons vu lors de la prise des mensurations, les Dark Rock perdent un peu de matière et donc du poids. Cela ne joue pas en leur défaveur fort heureusement. Du côté de la qualité, be quiet! sait très bien ce qui plait. Ses modèles jouissent d'une qualité de fabrication et d'assemblage digne des modèles les plus haut de gamme. Nous avons aimé la nouvelle finition moins brillante des dissipateurs, avec l'adoption d'un noir par conséquent plus mat. Le Dark Rock Pro 4 adopte un SilentWings 3 de 120 mm pour l'injection d'air frais et il conserve le SilentWings de 135 mm en position intermédiare. Le Dark Rock 4 reste lui aussi équipé de cette référence en 135 mm, ce qui n'est pas un mal puisqu'il reste diablement efficace pour son âge.
En ce qui concerne les performances, nous espérions du mieux. Ce n'est pas trop le cas ici, puisque les performances restent du même tonneau pour les deux références. Ils sont par contre les maîtres incontestés lorsqu'il s'agit de se faire discret. Le rapport performances/silence est alors bien plus intéressant pour celui qui est sensible au bruit. Profitant d'une qualité de fabrication irréprochable et d'un bundle assez sympa maintenant, les nouveaux Dark Rock 4 et Dark Rock Pro 4 ne voient pas leurs tarifs respectifs s'envoler. Il vous faudra vous acquitter de la somme de 73€ pour vous payer le modèle tour et 87€ pour le modèle double tour. On se place ainsi dans le haut de gamme. Pour finir, nous attribuerons 4 étoiles aux nouveaux Dark Rock de be quiet!, qui en perdent une à cause de températures un peu en retrait par rapport à la concurrence.

 

le dark rock pro 4 en place ! [cliquer pour agrandir]Dark Rock 4 et Dark Rock Pro 4

 


asus 40 corsair 40 antec 40 intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Sommaire

1 • Préambule
2 • présentons nous
3 • Komenkon procède
4 • Performances et conclusionnage

Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !