• analyse complète de la carte

Comme pour les cartes mères et cartes graphiques, passage à la fouille intégrale pour commencer l'inspection avant de faire chanter notre carte son : 

 

creative sound blasterx ae 5 plus - vue de face [cliquer pour agrandir]creative sound blasterx ae 5 plus - vue de derrière [cliquer pour agrandir]

Fini le rouge flamboyant, Creative passe ses cartes sons au look moderne avec un gris carbone et une peinture rappelant les cartes mères.

 

La Creative Sound BlasterX AE-5 Plus reprend la totalité de la construction et du design de la version non plus : blindage anti parasite, connecteurs dorés, peinture noire ou blanche et un soupçon de RGB. Nous retrouvons toujours la prise molex, qui permet d'alimenter les loupiottes et d'avoir un style visuel plutôt sympathique, surtout pour une carte son. La connectique sera simple, mais suffisante, le tout réalisé en prise jack de 3,5 mm : une entrée micro/ligne, une sortie casque, une sortie HP frontaux/kit stéréo, une sortie basse, une sortie HP de derrière et une sortie S/PDIF optique. 

 

creative sound blasterx ae 5 plus - vue détaillée du PCB [cliquer pour agrandir]

Voici notre habituelle analyse du PCB, en version carte son cette fois-ci.

 

Pour le PCB, les composants ne sont montés que sur une seule face, mais les pistes exploitent les deux côtés de la carte son. Creative arrange la carte par blocs et permet de limiter les interférences en séparant correctement les circuits numériques et analogiques. Autre point intéressant, la carte utilise plusieurs régulateurs de tension en découpage, ce qui permet de mieux gérer les besoins de chaque puce tout en éliminant les bruits de fond de l'alimentation. 

 

creative sound blasterx ae 5 plus transistor pcreative sound blasterx ae 5 plus transistor p

creative sound blasterx ae 5 plus - amplificateurs de sortie [cliquer pour agrandir]

L'amplification analogique permet de fournir une puissance à l'épreuve de tous les types de casques, le tout sans passer par des condensateurs de découplage.

 

Commençons par le nerf de la guerre, le traitement analogique du son. Creative ne fait pas le radin sur ce point-là, et utilise parmi les meilleurs composants possibles, mais aussi réalise un vrai circuit audio d'amplification. Ainsi, nous retrouvons un traitement différent des sorties pour chaque type d'enceinte, casque audio compris. Pour cette sortie, Creative a réalisé un véritable amplificateur de puissance à base de transistors BD139/BD140 -  il s'agit d'un couple NPN/PNP - qui sont appréciés du monde audiophile pour leur bonne stabilité et linéarité avec un gain en courant fort, ce qui permet de gérer la puissance nécessaire pour amplifier les casques - même ceux avec une forte impédance - de la manière la plus neutre que possible.

 

Pour les autres sorties, le fabricant utilise une amplification symétrique et des amplificateurs LM4562 de chez Texas Instrument (enfin, National Semiconductor, depuis racheté), qui sont spécialisés dans cette application. Le PCB dispose aussi de filtres et d'une préamplification à transistor pour la sortie frontale et casque, avec au final un relai pour basculer de l'un vers l'autre sans avoir de pertes audio. Dans l'ensemble, cette construction ne sera peut être pas la meilleure sur le rapport signal/bruit, mais garantie une écoute plus musicale, avec un dégradé harmonique plus propre et une plus grande stabilité en gain sur toutes les fréquences, évitant les possibles effets de tintement de carillon ou de grincement dans le son. Ajoutons à cet ensemble la conception de régulateur de tension adapté pour fournir une alimentation propre, il n'y a donc que très peu à craindre de ce côté-ci.

 

creative sound blasterx ae 5 plus uc pcie

Creative base le traitement numérique du son sur un mélange de puces maisons et de DAC ESS Sabre.

 

Côté numérique, Creative base ses traitements sur deux points essentiels : la gestion numérique pure, réalisée par deux puces au nom du fabricant, et le DAC basé sur une puce ESS Sabre, qui gère l'ensemble des sorties en 5.1. Les deux puces du fabricant se séparent en deux rôles distincts : l'une permet de faire l'interface entre le PCIe, les régulateurs de tension et le chipset audio, pendant que l'autre s'occupe de toute la gestion du son et des éléments annexes comme le RGB ou le relai casque/enceintes.

 

Le chipset est une puce Creative CA0132-4AN nommée Sound Core3D , qui a déjà servi dans les cartes son du fabricant comme la Sound Blaster Z. Cette puce est un quad core qui date de 2011 maintenant, et le fabricant se repose plutôt sur l'utilisation d'un DAC externe ESS SAbre, ce qui lui permet de passer au format 32 bit/192 kHz pour les sorties audio. Tout comme en analogique, le traitement numérique devrait donc être de bonne qualité. 



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 20 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !