• Présentation

 

Façade du VR1 [cliquer pour agrandir]Arrière du VR1 [cliquer pour agrandir]

Avant et arrière du VR1 de Jonsbo

 

Jonsbo VR1
Couleur Silver, noir et rouge
Famille Mini tour
Dimensions 399.5 x 238 x 239 (HxLxP en mm)
Poids 5.7kg
Matériaux Acier 1mm, Alu 3mm et verre 5mm
Formats de carte mère Mini-ITX
Baies 5,25" 0
Baies 3,5" 1
Baies 2,5" 2
Restrictions

CPU : 190 mm

GPU : 320 mm

PSU : 170 mm

Connectique en façade 2 x USB 3.0, I/O Audio HD
Ventilation

1 x 120 au dessus, 1 x 120 au fond

Prix officiel

109.90€

Tout en hauteur, cela ne vous aura pas échappé, le VR1 n'en reste pas moins compact. Les mesures officielles sont de 386.5mm pour la hauteur, 239mm pour la largeur et 238mm pour la profondeur. L'usage quasi exclusif d'aluminium, ainsi que l'ajout de deux panneaux en verre, porte son poids à 5.7kg tout de même, et vide s'il vous plait !

 

Panneau vitré du VR1 [cliquer pour agrandir]

 

Jonsbo oblige, le design reste très sobre. Tout ce qui est en aluminium est lisse. Rien ne dépasse. On peut tout juste apercevoir le bouton de mise en marche ou les deux ports USB 3.0 et les E/S audio sur la façade. À l'arrière, nous découvrons un emplacement réservé au bloc d'alimentation, ainsi qu'une ouverture sur le dessus. Quant aux panneaux latéraux, il s'agit de deux pièces de verre trempé, maintenues par quatre vis à main comme pour tous les modèles Jonsbo.

 

Le dessus du VR1 sans sa plaque [cliquer pour agrandir]Sous le VR1 [cliquer pour agrandir]

Dessus et fond du boîtier

 

Le dessus du boîtier est protégé par une plaque d'aluminium amovible. Fixée par quatre vis, elle vient protéger tout ce qui sera connecté sur les entrées/sorties généralement placées à l'arrière. En retirant la plaque, nous trouvons donc l'I/O Shield, deux slots d'extension et un emplacement pour ventilateur équipé de déflecteurs pour éjecter l'air vers l'ouverture signalée à l'arrière.

 

Le fond du boîtier enfin est recouvert d'un filtre à poussière alvéolé, au travers duquel nous pouvons voir le design du fond et un emplacement pour ventilateur occupé par un modèle de 120mm en aspiration.

 

jonsbo vr1 dimensions

 

Alain Terieur

L'intérieur du VR1 [cliquer pour agrandir]Côté alimentation [cliquer pour agrandir]

Petit tour à l'intérieur du VR1

 

Les fixations pour disques durs [cliquer pour agrandir]Le boîtier est petit, le tour est vite fait. Voyons maintenant les entrailles de la bestiole. Pour se faire, il suffit de retirer les panneaux de verre et le dessus.

 

L'intérieur est dépouillé. Seuls sont visibles les deux ventilateurs de 120mm, ainsi que les encoches prévues pour les unités de stockage. Sur la plaque arrière se trouvent quatre entretoises qui permettent d'installer la carte mère. La tache parait difficile au premier coup d'oeil, mais se révèle finalement assez aisée si l'on est bien équipé. Soyez vigilant quant au choix de votre carte mère. Il faudra un modèle dont le socket n'est pas trop centré, histoire de ne pas avoir la mauvaise surprise de venir buter contre le ventilateur du haut avec un ventirad à large déport. Dans notre cas, la MSI Z87I passe, la Maximus VII Impact d'Asus non.

 

Sur le mur d'en face se trouvent douze encoches qui permettent d'installer deux disques durs de 2.5" et un de 3.5". Là encore nous avons fait le tour. Il n'y a rien de plus à se mettre sous la dent.

 

L'installation, comme évoquée plus haut, reste assez simple à effectuer. L'alimentation se met au fond de la boite, à la verticale. Notre bloc Silverstone de 150mm passe sans aucun problème, et vous pouvez pousser jusqu'à 170mm sur cet élément. La carte mère se visse sur ses supports, c'est tout. Pour refroidir le processeur, vous pouvez utiliser un ventirad énorme, du moment qu'il ne déborde pas trop. La place au-dessus du socket est de 190mm. Notez que comme indiqué, il faudra prendre en compte le positionnement de votre socket pour choisir votre système de refroidissement. Notre Cryorig C1 vient se heurter au ventilateur du haut si l'on essaye de l'installer sur une Maximus VII Impact par exemple. Ça devrait passer avec d'autres modèles de dissipateurs, mais il faudra être attentif lors du choix.

 

Le VR1 bien farci [cliquer pour agrandir]Vue dégagée sur les disques durs [cliquer pour agrandir]

Et une GTX 980 Ti dans le VR1

 

Concernant la mise en place de la carte graphique maintenant, elle prend place sans problème. L'espace disponible peut être étendu jusqu'à 320mm du moment que vous abandonnez le ventilateur du fond. Rien que pour le plaisir des yeux, c'est une GTX 980 Ti de 302mm que nous avons installé dans le VR1 sans qu'elle ne touche quoi que ce soit. Enfin, la mise en place des unités de stockage se fait à l'aide de supports en caoutchouc vissés directement sur le disque dur/SSD. On les insère ensuite dans les encoches disposées dans le boîtier et on "clipse".

 

L'espace restreint nécessite de bien agencer votre câblage, faute de quoi vous le payerez sur les performances. Nous avons pris soin de bien dégager le centre du boîtier pour que l'air circule au mieux. Nous verrons ce que cela dit une fois les tests lancés.

 

Concernant le tarif maintenant, Jonsbo préconise un prix public de 109.99€ pour son petit modèle. C'est plutôt cher il faut bien le dire, mais la bête à de l'allure, non ? Allons maintenant la secouer un peu.




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : Présentation
Page n°3 : Protocole et Nuisances sonores
Page n°4 : Performances en refroidissement
Page n°5 : Verdict

Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !