• Le protocole pour les boîtiers ATX...

CDH: le matériel de test

Nous vous proposons d'analyser les nuisances sonores générées par le boîtier et ses composants en fonctionnement, ainsi qu'un relevé de températures en charge.

 

En ce qui concerne la configuration de test, nous conservons les éléments habituels et nous en profitons pour introduire le Noctua NH-C14 équipé d'un 140mm à 5V qui viendra prendre place quand le HR-02 ne pourra pas être utilisé. Nous vous présenterons une série de mesures du niveau sonore réalisées en conservant le principe de configuration faible et configuration élevée utilisée dans nos précédents dossiers, en utilisant les différentes combinaisons possibles de ventilation pour le boîtier (B), mais également la configuration (C) en jouant sur la vitesse des ventirads CPU et GPU. L'alimentation retenue est une P-460 passive de chez Seasonic, pour ne rien perturber dans les mesures.

 

Nous testerons ensuite les capacités de chaque boîtier à contenir les vibrations des disques durs en les soumettant à l'épreuve du Raptor-X, bien connu pour ses tendances à secouer les châssis. Nous lancerons alors une copie de plusieurs Go pendant que l'ensemble de la configuration sera en position faible.

 

Gigabyte Z68 UD5 HR-02 macho Seasonic Platinum Fanless 460wWestern Digital Raptor X

 

Pour finir, nous vous proposerons un relevé des températures sur les différents éléments de la configuration. Nous gardons notre processeur quadcore de 95W, qui sera refroidi soit en passif par le HR-02, soit avec le NH-C14 en 5V lorsque la situation nous y contraindra. La carte graphique de 108W devra pour sa part survivre à l'aide de l'Accelero S1 Plus. Pour cette partie du test, nous lancerons alors le mode "Alimentation" (il fait chauffer CPU et GPU) d'OCCT 4 en boucle durant 1H avant de relever les températures CPU et GPU bien évidemment, mais également la température du disque dur et celle de la carte mère, le tout une fois encore aux différents modes de ventilation proposés par le boîtier. Les températures seront données en "Delta T", c'est-à-dire leur différence par rapport à la température ambiante de la pièce de test.

 

• ... Et les résultats en insonorisation

ventilation interne

Première étape de nos tests, relever les nuisances sonores globales de notre machine en fonctionnement. Pour ce faire, nous placerons la ventilation du boîtier ainsi que celle de notre configuration selon différentes combinaisons, en jouant sur la vitesse de tous les ventilateurs. Quatre mesures sont réalisées, la première boîtier à fond et configuration à fond (C1), la seconde en régulant la configuration (C2), la troisième boîtier régulé + config à fond (C3) et enfin la dernière ou l'ensemble est régulé (C4). Le sonomètre sera placé à 15 cm du boîtier et les résultats obtenus seront exprimés en dB. Nous procéderons de la même manière pour les mesures des nuisances causées par les vibrations du Raptor-X, une fois la configuration entière placée en position "faible". Pour rappel, avant de commencer, voici quelques explications :

 

Ventilation faible : Noctua NF-P12 à 9V / ventilation de la carte graphique à 50%.
Ventilation élevée : Noctua NF-P12 à 12V / ventilation de la carte graphique à 100%.

 

Le boîtier très ouvert laisse évidemment passer tout le bruit généré par la ventilation. La première série de mesure nous révèle un modèle peu discret, relativement bruyant même, sans pour autant que cela prenne des proportions insensées. On remercie ici les quatre Pure Wings 2 de chez bequiet! pour leur aptitude à ne pas en faire des tonnes. Dans la première série de mesures, nous dépassons les 49 dB assez largement. En régulant ensuite la ventilation du boîtier (C2), nous constatons une baisse du bruit généré, logiquement, mais les nuisances atteignent tout de même les 47.4 dB. Dans ces conditions, le H-Frame 2.0 est toujours bien audible. Une fois les quatre bequiet! calmés (C3), on passe sous les 47 dB, l'ensemble restant toujours largement audible. Lorsque toute la ventilation est tenue en respect (C4), le relevé effectué nous montre toujours un boîtier audible. Il passe toutefois sous un seuil de tolérance acceptable avec "seulement" 42 dB mesurés.

 

Ces résultats vous sont donnés à titre informatif puisqu'ils dépendent du matériel que vous installerez dans votre boîtier.

 

 

Des supports en aluminium, pas de système de réduction des vibrations, nous nous attendons au pire ici. Et le Raptor X met effectivement à mal les fixations choisies par In Win pour son H-Frame 2.0. Le disque dur vibre sur l'aluminium et le bruit devient alors insupportable. Nous atteignons très largement les 45dB, autant vous dire que même dans la pièce à côté le Raptor se fait entendre (et nous exagérons à peine !). Les disques mécaniques ne sont pas sa tasse de thé puisque le modèle utilisé pour l'OS est déjà bruyant.



Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !