Les nouvelles réalités se développent de plus en plus en France et dans le monde entier à travers différentes technologies comme la réalité virtuelle - ou VR - et la réalité augmentée - AR - mais il existe encore plusieurs visions différentes de l'intégration des mondes numériques dans notre quotidien. C'est l'objectif du salon Virtuality, qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2019 pour sa 3ème édition, et dont l'ambition est de faire découvrir au monde professionnel et au grand public les nouveautés des technologies immersives pour cette année. Le comptoir est donc allé à l’événement afin d'en savoir plus sur ce que nous proposent fabricants, intégrateurs et éditeurs de logiciels.

 

virtuality logo

 

Durant cette édition 2019, nous avons pu enfin découvrir certains casques et accessoires qui changent en grande partie notre vision de la XR - terme qui regroupe l'ensemble des technologies immersives. Et cette fois la star du salon était bien présente à l'instar du Laval Virtual, nous parlons bien entendu du Hololens 2 de Microsoft, qui commence a être distribué sur l'ensemble du marché. Le casque n'est cependant que priorisé pour le monde professionnel et démarre très fort apparemment, car nous apprenons sur place qu'il faut attendre 6 mois pour en avoir un si vous êtes professionnel du numérique à une durée indéterminée si vous êtes un particulier. En effet, la Raymonde s'attaque surtout au secteur industriel et passe par des distributeurs agréés pour déployer sa nouvelle vedette. En France, deux PME disposent de cet agrément, Holoforge et Synergiz, qui nous ont permis de tester le casque en vrai durant ce salon.

 

microsoft hololens 2

Malheureusement, le stand de la Raymonde était trop sombre pour obtenir des photos exploitables, mais cette image se rapproche de ce que vous pouvez faire avec le Hololens 2

 

Bien entendu, le résultat visuel est encore loin de ce qui est montré actuellement dans les contenus marketing, mais ce n'est pas ce que nous cherchions ici : l'immersion est d'un autre niveau que l'ancien modèle grâce aux capteurs intégrés sur le casque, qui peuvent détecter nos mains et leurs gestes à la quasi-perfection. Le résultat est impressionnant, comme la capacité de l'Hololens 2 à identifier correctement l'environnement et les surfaces. Il est ainsi possible de déplacer des objets virtuels et de les poser sur une table sans aucun souci, tout en utilisant des gestes simples et intuitifs : pincer au-dessus pour saisir un élément, agrandir en écartant les limites, lancer pour déplacer au loin... La révision du poids et de l'équilibre permet au casque d'être à peine plus désagréable qu'une casquette et l'angle de vision est suffisant pour être en immersion. Nous sommes donc ravis que cette technologie évolue aussi bien, car à 6000 € le casque ça pique un peu.

 

Pour rester dans la AR et toujours à l'état de prototype, Lenovo arrive sur le marché pour l'année prochaine avec un casque moins poussé, mais qui reste performant. Pour l'instant son format final n'est toujours pas disponible - l'objectif serait d'arriver au format lunette de chantier - mais l'outil déjà présenté est intéressant aussi, se basant sur votre regard et de la position de votre tête pour se déplacer et sélectionner des éléments. Quelques améliorations sont encore à voir afin d'éviter les torticolis, mais sa compatibilité directe avec les outils de Microsoft en fait une bonne alternative à l'Hololens 2 selon les besoins de chacun. Le fabricant travaille aussi sur la réalisation d'une solution de gestion du parc d'appareil pour une entreprise sans passer par le cloud Azure, à voir dans le futur quelle solution sera privilégiée par les entreprises.

 

lenovo casque ar

 Le concept proposé par Lenovo parait plus petit et agréable à porter que l'Hololens 2, mais donne un légère fatigue oculaire à devoir tout faire avec la tête

 

Dans ce qui a été le plus bluffant niveau hardware, nous parlerons de l'entreprise VRgineers et de son casque XTAL, le tout d'origine tchèque et qui fait leurs débuts en France. Il s'agit d'un casque très haut de gamme pour la VR, avec une définition de 5K pour les deux yeux et un champ de vision de 180°, un casque quasi parfait pour ceux et celles qui rêvent d'une immersion totale. L'entreprise travaille principalement pour les plus exigeants comme les armées de l'air, et présentait donc la solution déployée pour l’entraînement à l'avion de chasse. Rien à dire, c'était époustouflant : pas de pixels visibles ou de quadrillage, un champ de vision infini, le siège à vérins qui en rajoute une couche...  Pareil, là nous sommes sur du matériel pro, donc tarif élevé de 6190 €  HT, nous ne risquons pas d'avoir ce genre de casque dans nos salons avant longtemps.

 

vrgineers xtal virtuality

Le casque de VRgineers est certes imposant à première vue, mais permet des simulations très immersives et sans artefacts visuels

 

Bien entendu, les autres solutions et casques étaient aussi de la partie, mais rien de très nouveau, même les évolutions chez certains fabricants comme Pico ou HTC ne nous ont pas bluffés et donnent une sensation de déjà vu. Plusieurs intervenants nous ont expliqué qu'ils n'ont pu recevoir à temps ou développer les simulations adaptées, la plupart des nouveaux casques datant de ce début d'année 2019...


Un poil avant ?

Intel chercherait encore à s'alléger d'une autre division

Un peu plus tard ...

Une RTX ROG Strix blanche ? Et puis quoi encore ? Ah ben zut !

 Le Comptoir est allé à la 3ème édition du Virtuality, où la VR et la AR ne sont plus de la science-fiction, mais bien des technos du quotidien... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 10 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !