Quand la TLC est arrivée, les espoirs de voir enfin des SSD à des prix défiant toute concurrence passée a frappé le milieu. Hélas, les prix des puces NAND, malgré leur faible coût de fabrication, ont suivi ceux de la RAM. C'est donc dans une phase de hausse de tarif et de stagnation que nous nous trouvons, les prix au gigot n'étant pas des plus intéressants depuis de longs mois. Toshiba, malgré ses emmerdes, parce que ça en sont réellement suite à des fraudes de la part des têtes pensantes sans oublier le bras de fer avec WD (ont-elles d'ailleurs si bien pensé que ça ?), continue d'être un membre actif dans la mise au point de puces NAND Flash. Sa nouvelle création ? De la QLC.

 

Si la TLC permettait de stocker 3 bits par cellule, la QLC, acronyme de Quad Level Cell, est capable d'en stocker 4. Techniquement, une telle mémoire peut donner l'impression que ça ira plus vite, sauf que ça permet d'écrire plus de bits par puce, et donc ça augmente le volume d'écriture et par conséquent l’usure des puces. Mais on a vu récemment que cette érosion supposée est en fait peu signifiante sur la durée de vie d'un tel produit, les tests menés par Heise démontrent que même la TLC reste assez endurante pour dépasser les volumes max de données à écrire.

 

En combinant cette capacité avec l'empilage de 64 couches en 3D de la mémoire, on peut obtenir des die de 96 Go, et on peut donc espérer légitimement voir arriver des SSD de plus de 1.5To à prix défiant toute concurrence actuelle. En tout cas, les gammes budget devraient se régaler de ce genre de QLC, après tout un SSD de 1.5To pour les jeux, c’est le panard complet, et ça tiendra bien longtemps !

 

toshiba logo2

 Toshiba frappe les petits budgets avec la QLC 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 22 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !